Anatomie du cheval et performance, Gillian Higgins

 

Anatomie du cheval

 

Avec l’arrivée de ma jument, je ressentais un gros manque au niveau des connaissances de l’anatomie du cheval, à ne pas toujours savoir situer les petits bobos etc… C’est pas très sérieux. Et jusqu’à présent, je n’avais rien fait pour y remédier, peut-être par peur de tomber sur des bouquins trop complexes que j’aurais laissé prendre la poussière sur une étagère, ou au contraire trop simples.

 

Et il n’y a pas longtemps, je suis tombée sur LE livre que j’attendais (il paraît que c’est quand on ne cherche pas que l’on trouve) : Anatomie du cheval et performance, de Gillian Higgins.

 

Qui est Gillian Higgins ?

 

Gillian Higgins est kinésithérapeute équin (et humain). Elle a fondé l’organisation Horses Inside Out (« L’intérieur du cheval visible de l’extérieur »). Le principe ? Peindre l’anatomie du cheval, sur le cheval, pour une meilleure compréhension de l’anatomie et de la mécanique du cheval, dans l’intérêt de l’animal et son bien-être, dans le travail notamment.

 

Anatomie du cheval

 

Le livre

 

Il s’agit d’un livre pratique, à lire d’une traite ou à lire selon ses besoins au moment voulu, présenté comme un guide pratique pour connaître son cheval.

 

Il est scindé en douze chapitres. Un chapitre pour chacun des douze systèmes et appareils formant l’organisme du cheval. On passe des plus simples (squelette, muscles, tendons, ligaments, digestion, respiration…) aux plus compliqués à saisir, et surtout moins connus (système lymphatique, nerveux, endocrinien…).

 

Anatomie du cheval Chacun de ces systèmes/appareils est représenté tout au long du livre, avec les différents constituants anatomiques peints sur des chevaux. Pour le squelette ainsi que les systèmes musculaire, ligamentaire et tendineux par exemple, sont représentés des chevaux en mouvements avec le corps peint. On visualise tout de suite mieux le fonctionnement de ces systèmes lorsque le cheval se déplace.

 

Ce livre est très complet, tout en étant expliqué simplement. Très accessible donc. Une mise en page colorée, vivante, et une structure qui reste la même pour les douze chapitres, c’est vraiment très clair et agréable à lire.

 

Bien que simple à comprendre, il y a parfois quelques termes (c’est inévitable) plus spécifiques que l’on ne connaît pas nécessairement. Mais pas de panique, à la fin du bouquin se trouve une terminologie où sont expliqués tous ces mots. Ça rassure, et on ne perd pas le fil des explications.

 

A la fin de chaque chapitre, il y a une page ou deux à propos de l’influence de l’exercice sur le système en question (d’où le titre du livre « … et performance »). On comprend ainsi mieux notre cheval pendant l’effort, les liens entre l’exercice physique et l’anatomie du cheval.

 

On y trouve quelques conseils pour ménager au mieux notre monture et renforcer chacun des systèmes/appareils, ce qui je trouve est un gros plus. On va plus loin que juste connaître le fonctionnement du cheval.

 

Et à la toute fin de chaque chapitre, il y a un petit encart qui résume en quelques points l’essentiel à retenir pour chaque système et appareil, pratique quand on ne veut pas avoir à tout relire à chaque fois que l’on cherche une information essentielle.

 

Tous ces systèmes ne sont pas indépendants, une chose ne fonctionne pas sans une autre, donc quand c’est nécessaire, l’auteur fait les liens entre chacun d’eux, pour que les choses soient toujours claires. C’est vraiment une compréhension de l’anatomie du cheval dans sa globalité.

 

Incurvation maximale du cheval

Incurvation maximal du cheval

Mon point de vue

 

Je suis ravie de ce livre, j’ai appris énormément, et je n’en attendais pas moins.

 

J’ai par exemple appris que les os se travaillent au même titre que les muscles. On les renforce par l’activité physique ! Ou alors, quand le cheval est sollicité de manière intensive, après un effort important, le système endocrinien (hormones) peut mettre jusqu’à quatre semaines à débarrasser l’organisme de l’excédent d’hormones de stress et récupérer. Les choses sont plus concrètes expliquées ainsi, il y a moins de « mystère » quand je peux faire le lien entre ce qui se passe dans l’organisme de mon cheval et son comportement.

 

Anatomie du cheval Petit point à la toute fin du livre, où il est expliqué combien de temps Gillian Higgins met pour faire une peinture sur un cheval, et qu’elle type de peinture elle utilise. Voilà une chose en moins pour piquer ma curiosité, parce que c’est inévitablement une question que je me suis posée.

 

Voilà comment j’en suis arrivée à en savoir plus sur l’anatomie de mon cheval que sur la mienne. La blague !

 

En conclusion, ce livre permet de saisir le fonctionnement de l’organisme et de la locomotion du cheval dans son ensemble. Clairement, c’était le livre dont j’avais besoin pour combler les lacunes que j’avais dans ce domaine.

 

Il existe un autre livre du même auteur, La locomotion du cheval, présenté comme un guide pratique pour entraîner son cheval. J’ai eu l’occasion de le feuilleter. Mais à choisir, j’ai préféré Anatomie du cheval, car il m’a paru plus complet au niveau de la connaissance. La locomotion du cheval semblait par contre contenir plus d’exercices pour entraîner son cheval en tenant compte de son fonctionnement et de sa locomotion. Mais étant un petit peu abordé dans Anatomie du cheval, mon choix s’est arrêté sur ce dernier, parce que je cherchais avant tout à rattraper mon retard en terme d’anatomie.

 

Vous pouvez vous procurer Anatomie du cheval et performance ici ↓

 

Si vous passez par ce lien Amazon, je touche une petite commission. Cela me permet de continuer à publier des articles sur ce blog, et surtout, si je me permets de vous proposer ce livre, c’est parce que je l’ai moi-même acheté et lu, je vous en parle donc en connaissance de cause !   😉

 

Et vous, quels sont vos livres favoris en terme d’anatomie du cheval ? 🙂

 

 

Anatomie du cheval

18 commentaires ont été rédigés, ajoutez le vôtre.

*

CommentLuv badge

    • Ah, ravie de t’avoir donné une piste 🙂 .
      Personnellement, je suis contente de ce livre, il m’a permis de combler les lacunes !
      Tu me donneras ton avis si un jour tu le lis 😉 .

      Publié le 31 août 2014 à 20:57
    • Vraiment, il l’est ! 🙂

      Publié le 1 septembre 2014 à 09:49
  1. J’adore l’idée de peindre sur les chevaux, et les photos sont géniales 😉

    Publié le 1 septembre 2014 à 08:02
    • Les photos son tirées du livre. Elles permettent vraiment de bien comprendre le fonctionnement du cheval !

      Publié le 1 septembre 2014 à 09:49
  2. L.

    J’avais déjà vu ce livre dans un numéro de Cheval Magazine, il en faisait sa réclame, il avait attiré mon oeil et je m’étais demandé si le continue était exactement ce qu’il me fallait, mais si toi tu dis que c’est génial alors je ne me pose plus de questions ! ^^

    Publié le 1 septembre 2014 à 08:17
    • Je ne peux pas savoir si c’est exactement ce qu’il te faut, mais il est top ! 😛
      Merci beaucoup pour ta confiance 🙂 .

      Publié le 1 septembre 2014 à 09:51
  3. Et du coup, elle met combien de temps à les peindre ? Car tu as piqué ma curiosité !
    Je trouce que c’est une excellente idée cette peinture, ça permet de bien voir ce qui agit, où et surtout comment. Elle a eu l’idée du siècle cette dame !

    Publié le 1 septembre 2014 à 11:49
    • Elle met entre 4 et 6 heures en fonction de la complexité du système à peindre 🙂 .
      C’est ça, on visualise tout de suite mieux ce qui se passe !

      Publié le 1 septembre 2014 à 16:29
  4. Effectivement sympa ces images de chevaux peints grandeur réelle.
    Quand je pense que la plupart des cavaliers ne savent même pas que leur cheval/poney à des jambes et des pieds… et non des pattes !

    Merci de nous faire partager ton avis sur ce livre, que je ne connaissais pas.
    😉
    Gaelle Articles récents…La plage et ses dangers pour nos chevauxMy Profile

    Publié le 1 septembre 2014 à 12:55
    • Oh oui, combien de fois j’ai entendu cette erreur moi aussi !
      Mais il n’est jamais trop tard pour apprendre, heureusement 🙂 .

      Publié le 1 septembre 2014 à 16:30
  5. Justement, j’étais en train de me dire que niveau anatomie il me manquait un peu de connaissance et je comptais rechercher un bon livre bien expliqué mais encore une fois tu m’as devancé! 😉
    Bref je vais pouvoir en profiter dans pas longtemps donc je vais me le réserver dès maintenant. Encore merci pour cette découverte 🙂
    Salomé Articles récents…New Theme: GoranMy Profile

    Publié le 2 septembre 2014 à 13:04
    • Article qui tombe à pic alors !
      J’espère que tu nous en fera un article toi aussi, c’est toujours chouette d’avoir plusieurs points du vue 🙂 .

      Publié le 2 septembre 2014 à 13:30
  6. LE livre que j’ai trouvé super quand je suis tombée dessus en librairie! Malheureusement, il ne fait pas encore partie de ma bibliothèque… Vivement que j’ai fini les derniers arrivés pour pouvoir prendre celui-ci! 🙂 Ton article me donne encore plus envie de l’acheter!
    Mathilde Articles récents…Chicorée – Bilan du mois de janvier 2014My Profile

    Publié le 24 décembre 2014 à 09:59
    • Aaaah, j’ai le même souci que toi, une pile de livre à lire, donc pas de nouveau bouquin pour l’instant ! Je suis contente que l’article te donne envie de lire ce chouette livre ! 🙂

      Publié le 24 décembre 2014 à 16:03
  7. Tellement de bouquins à la maison que je n’ai pas encore eu le temps de le finir !

    J’ai aussi « l’anatomie du cheval à colorier » que je trouve sympa mais sans explications par contre, mais je trouve que ça complète pas mal. Il m’a bien aidé lorsque je lisais « biomécanique du cheval, ostéopathie & rééducation équestre » du Docteur Pradier.

    Je me rends compte que mon regard sur les chevaux en mouvement a changé depuis que j’ai lu ces bouquins. Je ne me contente plus de regarder d’un oeil distrait les chevaux au paddock ou quand mon copain monte, j’exerce mon oeil à voir si le corps se déplace correctement, voir si la locomotion est juste ou non, bref. C’est vraiment hyper plaisant !

    • Haha je connais ça aussi ! Trop de bouquins à lire !

      Ça doit être pas mal ça, l’anatomie du cheval à colorier ! Quand on a une mémoire qui fait que ça s’imprime mieux à « l’écrit ».

      Tout à fait ! Une satisfaction quand on se rend compte que l’œil s’affine au sujet de la locomotion du cheval 🙂 .