Cavalcade des blogs – La déclaration de Sarah

Cet article participe au festival La Cavalcade des Blogs. Il s’agit d’un évènement qui a lieu chaque mois et qui rassemble les blogueurs autour d’un thème, toujours en rapport avec l’univers des équidés. Ce mois-ci il a lieu sur le blog Vision-Equine, qui lance la deuxième édition du festival.

 

Sur cet article, le texte est écrit par Sarah du blog Horse-Agility (retrouvez-la également sur la page facebook HORSE Agility France).

 

 

Comment pourrais-je faire une déclaration à un cheval ?

Pour moi, une déclaration est forcement une déclaration d’amour

et ça je le garde pour mon chéri …

Pas d’anthropomorphisme …

Quelle déclaration pourrais-je donc bien faire si ce n’est pas une déclaration d’amour ?
Une déclaration de paix ?
Mais je ne suis jamais partie en guerre contre eux.
Alors peut être une déclaration d’amitié …

Je sais, oui !

Je peux déclarer et affirmer à mes chevaux que je serai toujours là pour eux, comme ils l’ont été pour moi.

Qu’ils soient malades, abimés ou vieux, je les garderai avec moi pour le meilleur et surtout pour leur bien être.

Comment peut-on se séparer d’un cheval qui vous a tout donné ?

Leur patience, lorsque nous ne sommes  pas claire dans nos demandes.
Leur générosité; même craintifs, ils sont toujours d’accord pour une balade en extérieur.
Leur gentillesse; rares sont les chevaux qui volontairement blessent leur cavalier.

 

Toi, Baby
Comme tu as été patient et à  l’écoute de mes demandes lorsque je t’ai appris à t’assoir.
J’étais novice et mes demandes pas toujours compréhensibles.
A force de patience, nous avons réussi toi et moi à faire un beau parcours et je t’ai gardé à mes cotés même lorsque tu ne pouvais plus être monté.

 

Toi Kim,
Nous nous sommes retrouvés au centre d’une battue de sanglier, entourés de chasseurs et de fusils, tu aurais pu faire demi tour pour rentrer au galop à la maison, mais non.
Je t’ai senti inquiet, tu devais sentir l’affolement de l’autre bête …
Tu n’as pas arrêté d’hennir, les yeux écarquillés, mais tu continuais d’avancer…
(Tu donnes, tu donnes …)
Alors oui, c’est moi qui t’ai donné à mon tour, je t’ai écouté et nous sommes rentrés…

 

Toi Rasta,
C’est différent, je ne peux pas te monter vu ta petite taille,
Mais Tu as su te rendre indispensable dans mon quotidien, ton plaisir et  ta joie au travail sont de vrais moments de bonheur.

 

 

Des moments comme ceux là, j’en ai plein la tête !! 

Mes chevaux  ont toujours essayé de donner le meilleur d’eux-mêmes, et cela sans rien demander en retour, ils m’ont pardonné toutes mes erreurs, mes maladresses de cavalier non expérimenté.
Et  jamais je n’ai vu de reproche et de méchanceté dans leurs yeux …

Oui, je ferai tout pour qu’ils se sentent bien, et même à la retraite  pas question de s’en séparer.

Des coups durs, des moments difficiles, j’en ai eu comme tout le monde, mais j’ai  toujours  fait le maximum pour mes chevaux.

Alors, même si je ne vous fais pas de déclaration d’amour,  Je vous AIME mes gros pépères …

 

 

Et sachez que ma vie ne serait pas  aussi belle sans vous.

 

2 commentaires ont été rédigés, ajoutez le vôtre.

*

CommentLuv badge

  1. Joli comme texte 🙂
    J’aime la photo où tu es sur Kim, Sarah.

    J’espère qu’il y aura pleins d’autres beaux écrits ainsi pour célébrer avec nos compagnons équins cette fin d’année 2013 !

    Publié le 21 décembre 2013 à 07:10
  2. Rétrolien: Clôture de la deuxième édition du festival « La Cavalcade des Blogs »