Déclaration à un cheval

Cet article participe au festival La Cavalcade des Blogs. Il s’agit d’un évènement qui a lieu chaque mois et qui rassemble les blogueurs autour d’un thème, toujours en rapport avec l’univers des équidés. Ce mois-ci il a lieu sur le blog Vision-Equine, qui lance la deuxième édition du festival.

 

 

 

Déclaration à un cheval

 

J’ai croisé quelques équidés au cours de ma vie de cavalière, mais la seule à qui j’ai envie de déclarer quelque chose aujourd’hui, c’est évidemment ma douce Kalinka. Envie de lui déclarer à quel point je tiens à elle, lui dire combien elle m’apporte.

 

Kalinka, sais-tu que « déclarer » signifie « manifester de façon claire, faire connaître » ? Et bien je veux que tu saches tout ce qui va suivre.

 

Tu es entrée dans ma vie pour ne jamais en sortir, quoiqu’il arrive. Tu es entrée dans ma vie et tu as amené le meilleur, ce que je pouvais espérer de mieux. J’avais un rêve, tu l’as matérialisé, et depuis, je vis un rêve éveillé à chaque instant, même si tout n’est pas toujours rose. Mais tu m’offres une bulle dans laquelle me réfugier, et je crois bien que c’est pour ça que je t’aime tant. Je m’accroche à toi de toutes mes forces pour ne pas sombrer. C’est pour cela que tu as pris une place immense dans ma vie. Tu es devenue une part entière de mon existence, un bout de moi. Si je devais définir qui je suis, je te citerais forcément, tu fais partie de moi, de mon histoire.

 

Ma Kalinka, tu es mon tout. Tu es mes plus belles victoires, et certains de mes échecs. Des échecs qui m’ont permis de m’élever. Tu es aussi mes plus grosses frayeurs. Tu es mes joies les plus immenses. Si on me demande de songer à une image qui représente le bonheur, tu es la seule image qui me vient à l’esprit. Pareil que si je ferme les yeux un instant, tu m’apparaîs et un sourire se dessine sur mes lèvres.

 

 

Kalinka, tu es la partenaire de ma vie, c’est toi en cet instant qui m’aide à tracer ma route. Tu me guides dans la vie jour après jour et tu m’en fais découvrir les plus beaux trésors. Aussi, alors que c’est une tâche difficile, tu m’apprends à m’aimer. Parce que toi et moi on se ressemble tant, et que je t’aime comme tu es, comment pourrais-je ne pas aimer la personne que je suis ? Tu m’ouvres les yeux sur des choses simples et pourtant essentielles au bonheur.

 

Tu es celle qui est la plus juste avec moi. Si je ne me comporte pas comme il le faut, surtout envers moi-même, mais alors inévitablement envers toi, tu ne pardonnes pas. C’est dur de se prendre la réalité en pleine face quand on ne s’y attend pas, quand on ne veut pas la voir. Toi, tu me la montres toujours. Tu ne me caches rien. Tu me permets de grandir.

 

Aujourd’hui tu es l’un des êtres qui compte le plus à mes yeux, l’un des êtres qui m’apporte le plus, mais de tous, tu es certainement celui qui m’offre le plus de sérénité, de sincérité et de simplicité. En m’accueillant dans ton univers où tout est clair, tout est vrai, tu me guides là où je n’y vois plus rien, là où je doute. Avec toi, je repose mon esprit qui s’inquiète de tout et de rien et où mille idées se bousculent. Tu es mon havre de paix.

 

Tu es magique. Ta seule présence me permet le vide, l’apaisement, le repos et un flot incessant de délicieuses sensations. Tu me permets tout. Absolument tout. Quand je te dis que tu es magique, ma toute belle… J’espère que tu le sais. Mais au fond de moi, je sais très bien, que tu le sais. Tu sais tout le bien que tu me fais. Tu le sais que tu m’apportes beaucoup. Bien plus que je ne pourrai jamais t’apporter.

 

 

Tu es tellement de choses pour moi. Toi et moi, ça représente tellement à mes yeux. Et pourtant, nous sommes d’une banalité…! Mais peu importe, il me plaît de croire que nous sommes au-dessus de tout, au-dessus de la réalité, et que nous sommes invincibles. Toi et moi, Kalinka, ma merveille, c’est pour toujours. Toi et moi, ce n’est pas à la vie à la mort, mais à la vie et au-delà encore, parce qu’arrivera inévitablement le jour où je resterai seule ici, et à partir de ce jour là, aussi longtemps que je vivrai, tu vivras dans mon coeur, mes pensées, mes rêves. Tu es entrée dans ma vie pour ne jamais en sortir, quoi qu’il arrive, sache-le.

 

Kalinka, c’est une déclaration, non pas d’amour, pas d’amitié, mais une déclaration de sentiments que je ne saurais nommer.

 

Tu es celle qui a fait entrer la lumière dans ma vie alors que j’attendais dans l’obscurité. Tu me permets d’entrevoir de belles choses. Tu me permets tellement… et je suis triste de ne pas pouvoir t’en offrir autant. Je donnerais tout pour toi, je ferais tout en échange du bonheur que tu m’apportes chaque jour.

 

Si j’écris tout ça au final, c’est sûrement plus pour les autres, pour qu’ils sachent. Peut-être un peu pour moi aussi. Parce que tout ça, je n’ai pas besoin de te le dire. Je le pense tellement fort que tout mon être en est imprégné, et tu ne peux que le voir, le savoir.

 

Tu comptes tellement pour moi, ma toute belle, mon amour de cheval, mon petit bout de jument.

 

Ma Kalinka.

10 commentaires ont été rédigés, ajoutez le vôtre.

*

CommentLuv badge

  1. Magnifique ta déclaration… c’est vraiment très beau et on sent tellement bien ce qu’elle t’apporte (et ce que tu lui apportes aussi).

    C’est chouette de voir une telle complicité et un dévouement pareil, les cavaliers ne sont pas tous comme ça !!

    Et j’adore la dernière photo, on voit bien son poil d’hiver en mode nounours et avec le soleil, ça claque ! Bisous

    Publié le 3 janvier 2014 à 17:54
    • Amaya

      Merci Cyrielle :).
      Ouiii, c’est un vrai Nounours en hiver ! 😛

      Publié le 3 janvier 2014 à 19:04
  2. C’est magnifique ! Le texte et les photos *-* J’adore, bravo !

    Publié le 3 janvier 2014 à 19:38
  3. Comme toujours, très joli texte…… J’aime à te lire car tu écris vraiment bien…
    Tu as de réelles compétences en la matière.. j’ose espérer que tu en es consciente ?

    Un passage m’interpelle cependant :
     » et je suis triste de ne pas pouvoir t’en offrir autant. Je donnerais tout pour toi, je ferais tout en échange du bonheur que tu m’apportes chaque jour. »

    Pourquoi dis tu cela ? Tu estimes ne pas donner à Kalinka le bonheur qu’elle mérite ? Par cette phrase tu sous entends qu’elle ne serait pas heureuse actuellement, et franchement je ne crois pas que ce soit le cas ! 🙂

    Accepte de vivre au présent et de profiter de ce que tu vis maintenant.
    bisous. (et meilleurs voeux) 😉
    G.

    Publié le 6 janvier 2014 à 12:13
    • Amaya

      Merci Gaëlle :).
      J’en ai conscience oui. Autant il est vrai que j’ai assez peu confiance en moi, autant j’ai conscience de certaines de mes qualités, dont l’écriture. Merci à toi ;).

      Je disais cela dans le sens où comparé à l’immense bonheur qu’elle m’offre tous les jours, je ne peux que lui offrir une vie de cheval du mieux possible. Mais en effet, c’est déjà pas mal, dans le sens où elle n’est « qu’un cheval » et qu’elle n’a pas besoin de plus pour être bien, contrairement à l’être humain qui recherche toujours LE truc qui va le rendre heureux :).

      Publié le 6 janvier 2014 à 14:30
  4. Blandine

    Ta déclaration est juste magnifique ♥
    J’espère que votre histoire durera longtemps …. 🙂

    Publié le 6 janvier 2014 à 12:55
    • Amaya

      Merci Blandine, c’est très gentil :).

      Publié le 6 janvier 2014 à 14:31
  5. Rétrolien: Clôture de la deuxième édition du festival « La Cavalcade des Blogs »

  6. Superbe déclaration ! Et je suis sûre que tu sais lui communiquer tout cela quand tu es avec elle. 🙂