La coproscopie parasitaire

Aujourd’hui, Naja, du blog Ekitado, revient avec un article plutôt… glamour, je parle bien sûr de la coproscopie 😎 . Je blague, mais c’est quelque chose qu’il est important de connaître. Naja va nous expliquer ça en détail.

 

Si vous avez lu La fréquence des soins au cheval, vous connaissez l’importance de la vermifugation. Pour vérifier que notre loulou n’est pas infesté de vers, le bon geste consiste à demander une coproscopie. 

 

 

Kalinka 04.04 (28)Qu’est-ce c’est ?

 

La coproscopie est l’analyse du crottin du cheval. Cette analyse est souvent utilisée pour effectuer un bilan parasitaire. Elle peut également permettre de faire un bilan bactérien ou de vérifier la présence de sang dans les fèces.

 

Dans quels cas demande-t-on une « copro » ?

 

  • Dépistage lors d’une suspicion de vers. Certains re-vermifugent au moindre signe d’un potentiel problème de vers. C’est si simple ! L’on peut vouloir limiter le vermifuge en réalisant une copro pour s’assurer de la cause du problème, et chercher immédiatement d’autres solutions le cas échéant.
  • Contrôle d’un nouvel arrivant. Certaines écuries dépistent systématiquement les nouveaux arrivants afin de limiter la propagation des parasites. D’autres préfèrent vermifuger l’animal comme s’il était plein de parasites.
  • Pour vérifier l’efficacité d’un vermifuge. Au moindre doute, il peut être utile (voire indispensable !) d’effectuer un dépistage. Cela permet de s’assurer que l’équidé n’est pas vermifugé à tort et à travers. Lorsque l’on change de vermifuge, par exemple pour passer à un vermifuge bio, le dépistage devient essentiel pour s’assurer que tout se passe comme souhaité.
  • Rechercher d’éventuelles résistances. Certains vers deviennent résistants au vermifuge et finissent par s’installer sérieusement au sein d’un effectif d’équidé. Il s’agit alors d’effectuer une vérification en même temps de tous les membres d’un effectif.

 

Crottin dans un gant, prêt pour une analyse

Crottin dans un gant, prêt pour une analyse

Comment procéder ?

 

Il s’agit tout simplement de recueillir un échantillon de crottin du cheval et de l’envoyer au laboratoire

 

Pour cela, à l’aide d’un gant à usage unique (à avoir dans sa trousse à pharmacie équine), prendre une boulette de crottin. Choisir de préférence dans le haut de la pile de crottin (indication donnée au téléphone par le laboratoire Duncombe). Retourner le gant sur la boulette et faire un nœud pour le refermer. Envoyer au laboratoire le gant accompagné du nom de l’animal, de l’analyse souhaitée (parasito ou bactérienne) et de l’adresse à laquelle renvoyer les résultats et la facture.

 

Pour les équidés :

Laboratoire Frank Duncombe

Parasitologie

1 route de Rosel

14053 Caen Cedex 4

Combien ça coûte ?

18,68€ (en 2013).

 

Pour plus d’informations sur la prévention et la lutte contre les parasites du cheval, on peut se référer à l’article des Haras Nationaux : Lutter contre les parasites digestifs.

 

EDIT: la plupart des cliniques vétérinaires disposent désormais du matériel nécessaire pour réaliser les analyses de sans et coproscopies, pour un tarif à peu près similaire à celui mentionné dans l’article, et pour un résultat rapide. 

 

 

12 commentaires ont été rédigés, ajoutez le vôtre.

*

CommentLuv badge

  1. Merci pour le partage d’informations, ce n’est pas excessif comme tarif, je vais en faire une à Roméo. Est-ce représentatif à 100% ou cela dépend t-il du crottin prélevé ? (J’ai lu des avis partagés sur le sujet)

  2. Tu veux dire, est-ce sûr à 100% ? J’ai lu aussi des avis divergents. Je préfère ne pas te dire de bêtises (et surtout ne pas en publier), à mon avis, les mieux placés pour répondre sont les gens du labo.
    Après, peut-être que tous les vers ne passent pas dans les crottins…
    Naja Articles récents…Utiliser Endomondo.com pour l’équitationMy Profile

  3. Armould

    Si j’ai bien compris le ténia ne se voit pas à la copro, c’est pour ça que même en passant au naturel, il est utile de conserver un vermifuge anti-ténia en hiver. D’autant que c’est l’un des plus dangereux, il peut tuer un cheval en quelques semaines!
    Perso, j’ai fait un bide total quand j’en ai parlé à mon écurie… les habitudes ont la vie dure!

  4. Rétrolien: A lire sur vision équine : la coproscopie parasitaire | Ekitado

  5. Super article Naja 😉 mais j’ai juste une question, est-ce qu’il y a une possibilité que la copro n’arrive pas à « trouver » des vers parfois? Genre un truc vraiment minuscule et pas détectable? 🙂
    Salomé Articles récents…Kit de survie : Passer ses GalopsMy Profile

  6. La plupart des cliniques vétérinaires équines dignes de ce nom sont maintenant également équipées pour réaliser les analyses de sang et les copro. Déposé le matin chez votre véto, vous aurez les résultats dans la journée ! Pour des tarifs à peu près équivalents à ceux mentionnés ci-dessus;
    😉

    Cela permet souvent de gagner un temps précieux, lorsque ce n’est pas une simple analyse de routine.
    Gaelle Articles récents…La gestion du stress…My Profile

  7. C’est intéressant, ça, Gaelle ! Merci ! Je ne savais pas. On pourrait peut-être le rajouter en edit, Amaya, pour ceux qui ne lisent pas les commentaires ?
    Naja Articles récents…L’innovation textile de Back on TrackMy Profile

    • Amaya

      Tu as raison oui 😉 . Voilà, c’est fait !
      Et merci Gaëlle pour ces précisions ! 🙂

  8. Rétrolien: Kalinka teste pour vous le vermifuge naturel Parasitex