dents-cheval

La fréquence des soins au cheval

Suite à l’article sur comment faire un carnet de santé pour son cheval, on m’a demandé de faire un article qui traiterait de la fréquence des soins au cheval.

 

On s’est tous entendu dire qu’il fallait donner deux vermifuges à son cheval dans l’année, ou non plutôt quatre, ou bien on a vu le cavalier qui fait voir son cheval par l’ostéo tous les 6 mois, et un autre qui n’en voit pas l’intérêt. Qui a raison ?

 

Bref, on a tous les sons de cloches, et moi-même à mes débuts avec ma jument, je ne m’en sortais pas trop entre toutes ces informations. C’est pourquoi on va tenter d’éclaircir les choses ici.

 

La vaccination du cheval

 

Il y a les obligatoires, et les non-obligatoires (en France).

Le cheval qui participe à des rassemblements et compétitions officielles ou qui vit en centre équestre doit être vacciné contre la grippe. De même, il doit être vacciné contre la rage s’il participe à des compétitions, ou s’il vit dans une région déclarée infestée par cette maladie.

 

Viennent ensuite les vaccins recommandés. Contre la rhinopneumonie et le tétanos.  Pour ce qui est du tétanos, il est fortement conseillé de faire vacciner le cheval contre cette maladie puisqu’elle peut survenir à la moindre blessure du cheval, s’il y a une plaie.

 

Pour la première vaccination du cheval, quelque soit le vaccin, on fait deux injections à un mois d’intervalle. Ensuite ont fait les rappels. Une fois par an pour la grippe, la rage et la rhinopneumonie et tous les trois ans pour le tétanos.

 

La vermifugation 

 

Vermifuger son cheval l’aide à lutter contre l’infestation de parasites internes, qui, s’ils sont trop nombreux dans le système digestif du cheval, peuvent causer d’importants troubles et peuvent être dangereux. Les parasites qui se logent dans le système digestif de nos chevaux sont les suivants: les vers ronds, les vers plats, les larves de mouche.

 

vermifuge-cheval

Seringue de vermifuge

La précaution particulière à prendre, quand notre cheval est avec d’autres chevaux au pré, c’est de donner le vermifuge à tous les chevaux en même temps, deux jours avant de les changer de pré.

 

Il est très important aussi de connaître le poids de son cheval, afin de ne pas sous-doser ni sur-doser, ce qui serait soit inefficace au final, soit mauvais (à savoir que les vermifuges sont des produits chimiques assez agressifs) . Vous pouvez retrouver ici un article qui vous indiquera la marche à suivre pour connaître le poids de votre cheval.

 

En général, il est conseillé de vermifuger son cheval entre deux et quatre fois dans l’année. Tout dépend de chaque cheval, de son environnement et la région dans laquelle il est. Il est conseillé de vermifuger aux changements de saison. Le printemps est certainement la période à ne pas louper, puisque la plupart des parasites préfèrent le temps humide et doux de cette saison.

 

Et surtout, il faut bien penser à alterner les molécules (ni deux fois d’affilé, ni deux fois à la même période. C’est-à-dire, par exemple, ne pas donner la même molécule au printemps et à l’été de la même année, et ne pas non plus donner la même molécule au printemps deux années consécutives). Ca évite que les parasites ne s’habituent à un même produit et ne deviennent résistants, ce qui rendrait à long terme le produit inefficace.

 

Attention, les choses sont encore différentes pour les poulains et les juments pleines !

 

Voici quelques liens vers des sites ou forums, où vous trouverez plus d’informations et/ou des calendriers de vermifugation plus ou moins complets:

 

Les pieds du cheval

 

Deux possibilités: le parage ou le ferrage.

 

Là, ça dépend de chaque cheval (la pousse de la corne n’est pas la même pour tous les chevaux) et des conseils du professionnels qui suit votre cheval.

 

En général pour l’un comme pour l’autre, on entend entre six et huit semaines. Bien entendu, chaque cas est particulier, ça peut se faire plus ou moins fréquemment.

 

pied-cheval

 

Le dentiste

 

Il faut savoir que les dents du cheval poussent tout au long de sa vie et le seul moyen de les user, c’est la mastication. Dans la nature, un cheval passe le plus clair de son temps à manger. Or, actuellement, nos chevaux restent pas mal de temps au box (ils mangent moins souvent) et les aliments qu’on leur donne sont « tendres », le mouvement de mastication est donc restreint.

 

dents-chevalAinsi les dents ne s’usent plus correctement, ce qui créé des surdents, qui ont des répercutions sur la nutrition et le système digestif. D’où l’intérêt de faire venir le dentiste pour qu’il râpe tout ça !

 

Pas mal de soucis au travail ou même des changements du comportement du cheval peuvent venir d’une mauvaise dentition, douloureuse pour le cheval.

 

Selon l’avis de votre dentiste (enfin… celui du cheval !), il faudra faire voir votre cheval une fois tous les un ou deux ans. Mais en général, pour les tous jeunes chevaux et les plus âgés, il se peut parfois qu’il vous faille le faire voir par le dentiste plusieurs fois par an.

 

En revanche, pour les soucis du type dents de loup à arracher, c’est avec le vétérinaire qu’il faut voir ça.

 

L’ostéopathe

 

Le cheval ne peut pas parler. Mais ça ne veut pas dire qu’il ne souffre pas, et il s’exprime ! Seulement, on ne voit pas toujours ces signaux: il a du mal à travailler, il change de comportement, il a fait une chute, il y a eu un accident au pré…

 

Faire intervenir un ostéopathe permet de débarrasser le cheval des crispations, blocages et douleurs qui s’accumulent au fil de temps, grâce à des manipulations du cheval. Car les blocages entraînent inévitablement des douleurs et déséquilibres partout dans le corps du cheval. Une douleur à la jambe par exemple peut se répercuter partout ailleurs dans le corps du cheval.

 

ostéopathe-cheval

Compte-rendu visite de l’ostéopathe

En ce qui concerne la fréquence des interventions, tout dépend du cheval et de son utilisation ! Pour les chevaux sportifs, il est conseillé de les faire voir plusieurs fois par an, en fin de saison de concours et à la reprise du travail. Tous les deux ou trois ans pour un cheval inactif ou retraité. Sinon, une fois par an est souvent conseillé. C’est selon les indications de l’ostéopathe qui suit le cheval.

 

Ensuite, l’ostéopathe donne en général un plan de récupération personnalisé et donne des conseils afin de maintenir et préserver la forme du cheval pour prévenir d’éventuelles blessures.

 

Il est préférable que le cheval soit à jour au niveau véto, maréchalerie et dentiste avant de la faire voir par un ostéo. Et ne pas forcément attendre de voir apparaître des troubles ou autre avant de passer un coup de fil à l’ostéopathe. En prévention, c’est peut-être pas plus mal, ça peut éviter des soucis.

 

Après j’ai bien conscience que c’est un budget supplémentaire, mais ne dit-on pas qu’il vaut mieux prévenir que guérir ? Puis qui sait, la prévention permet peut-être de faire des économies après tout  😛 .

 

Et j’ai envie de dire que si on ne le fait pas tous les ans, ce n’est pas un drame non plus et on n’en est pas un mauvais propriétaire pour autant, seulement il faut garder à l’esprit que le cheval ne peut pas se plaindre de douleurs, contrairement à nous !

 

 

Pour conclure, tout ce que j’ai écrit ne sont que les choses conseillées. Pour tout, on entend de tout. Au final, il faut surtout savoir être à l’écoute de son cheval, pour savoir de quoi il a besoin et quand, afin d’ajuster les soins au mieux pour lui, sans laisser couler les choses, ni tomber dans le « trop »  🙂 .

 

 

19 commentaires ont été rédigés, ajoutez le vôtre.

*

CommentLuv badge

  1. Voilà ZE article que j’attendais ! Merci millessss foisss !!!

    Bon je vois que je dois vermifuger mon cheval (bon ça c’était prévu), le vacciner avant le mois d’aout, faire venir le dentiste, et l’ostéo….

    Mon porte-monnaie va décéder !!! Sans compter le maréchal qui vient ferrer les 4 sabots de monsieur toutes les 7/8 semaines 🙁

    Je vais faire ça petit à petit hein ^^ »

    Merci encore pour ce super article !!
    Soon-a-horse (Phoenix) Articles récents…Lutter contre les sabots qui pourrissentMy Profile

    Publié le 16 avril 2014 à 20:31
    • Amaya

      Avec plaisir Cyrielle 😉 .
      Et oui, ça coûte cher l’entretien d’un cheval ! Et c’est sûr que ferrer des quatre pieds, ça douille ^^.

      Il n’y a pas d’urgence oui, tu peux programmer une chose après l’autre 🙂 .

      Publié le 17 avril 2014 à 10:22
  2. être à l’écoute de son cheval ou poney est le plus adapté.
    Ensuite comme tu le dis, il y a des obligations (vaccins) et du bon sens (vermifuge).

    Lorsqu’ils ont mal les chevaux se plaignent à leur manière : changement de comportement au pré, au travail, vis à vis de l’homme, mauvaise humeur, grincement de dents, grimaces…
    Lorsque l’on connait bien son partenaire on s’aperçoit rapidement que quelque chose cloche… ensuite est-ce un simple mal de tête passager (comme il nous arrive aussi d’en avoir) ou est-ce quelque chose de plus profond ?

    Mais comme tu le signales à juste titre : mieux vaut prévenir que guérir, cela revient souvent bien moins cher en budget !!
    Gaelle Articles récents…Première compétition d’équifeelMy Profile

    Publié le 17 avril 2014 à 07:28
    • Amaya

      Comme tu le dis, quand on connaît bien son cheval, on voit immédiatement quand quelque chose ne va pas. Comme l’autre jour où j’ai à peine aperçu Kalinka, que j’avais déjà vu que quelque chose clochait. Après, à savoir à quoi on le voit… je ne saurais répondre ! 🙂 Le regard du cheval peut-être, ou bien ce qui émane de lui.

      Publié le 17 avril 2014 à 10:25
  3. Pour les dents du jeune cheval, je met permet de dire une chose : Mon vétérinaire m’a expliqué qu’au contraire jeune ils avaient moins souvent besoin de voir un dentiste que plus vieux (à partir de 7 ans). Je le dis car j’en étais étonnée moi-même! Il m’a également expliquer qu’un cheval dont les dents du haut et du bas sont bien alignés verra sans doute bien moins le dentiste qu’un cheval dont les dents ne sont pas bien alignée (et c’est souvent le cas vu leur machoire). Enfin voilà, je le dis car c’est vraiment un truc que je ne savais pas il y a encore 3 semaines de ça! 🙂

    En tout cas très sympa comme article, bien complet 🙂

    Dernier articles =>> https://www.youtube.com/watch?v=DY9knoFZ-sg

    Publié le 17 avril 2014 à 15:07
    • Amaya

      Étonnant en effet ! Du fait que leurs dents bougent beaucoup à ces âges là, je serais plus d’avis de surveiller ça régulièrement, histoire de récupérer ce qui peut l’être si un souci apparaît. 😉 Et pour la deuxième info, oui c’est certain ! Kalinka a une supraclusion (mâchoire de bas trop en arrière). Elle est légère, mais a ça a suffit à lui user une dent de façon excessive.

      Publié le 17 avril 2014 à 21:20
      • Oui oui, surveiller c’est clair! Mais pour limer tout ça finalement le vétérinaire me disait que c’était pas des plus courants quand ils sont jeunes 🙂 Bon puis le mien a foin à volonté + herbe « à volonté » (3hec 3 chevaux y’a de quoi faire) du coup c’est vrai que ça doit bien limer 🙂

        Publié le 18 avril 2014 à 10:20
        • Amaya

          Oui je parlais bien de surveiller, pas intervenir nécessairement ! 🙂
          La belle vie alors pour ton Loulou ! 😉

          Publié le 20 avril 2014 à 17:12
  4. Aurelie T

    Encore un article au top ! Merci beaucoup, il me sera très utile car je t’avoue que j’étais un peu perdue au milieu de toutes les infos (parfois complètement fausses !) proposées sur Internet… Enfin un article clair, précis et bien écrit traitant ce sujet ! Merci beaucoup ! 🙂

    Publié le 21 avril 2014 à 10:25
    • Amaya

      En effet, on trouve de tout sur Internet, après, il faut faire le tri 😉 .

      Publié le 21 avril 2014 à 10:55
  5. Rétrolien: La coproscopie parasitaire

  6. Rétrolien: A lire sur vision équine : la coproscopie parasitaire | Ekitado

  7. Un chouette article!
    Il est bien de rappeler certaines choses parfois! 🙂 Surtout qu’à force, on fini par se perdre avec tout ça!^^
    Mathilde Articles récents…Paysages en 2013My Profile

    • Oui c’est ça, au bout d’un moment, on fini par s’emmêler les pinceaux avec tous les soins à leur apporter 😛 .

  8. elise

    merci. vous m’aidez beaucoup pour passer mon galop 4 car l’année dernière je l’avais passé mais je n’avais pas réussi la théorie. Pour la visite chez l’ostéopathe j’avais mis tous les 2 ans on me l’avais compter juste…

    • Il n’y a pas de règle, mais il est préférable que le cheval passe entre les mains d’un ostéopathe une fois par an 🙂