La rencontre

Logo CavalcadeCe mois-ci, la Cavalcade des blogs est organisée par Emilie du blog Cavali’Erre. Il s’agit de la vingt-cinquième édition de la Cavalcade des Blogs.

 

La Cavalcade des Blogs est un évènement qui a lieu chaque mois et qui rassemble les blogueurs autour d’un thème en rapport avec l’univers des équidés. 

 

Voilà le thème proposé par Emilie:

Rencontre(s)

 

Le 25 mars, c’est le dernier jour de cette édition de la Cavalcade des Blogs. Mais c’est aussi et surtout le jour où je suis devenue la gardienne de Kalinka, il y a quatre ans. C’est un signe non ? Il fallait donc que je revienne sur ma rencontre avec mon alter équin.

 

La rencontre. L’instant. Tellement banal. Et pourtant inoubliable. Une foule de souvenirs.

 

Elle était là, dans une stalle, avec d’autres chevaux. Je ne l’ai pas reconnue par rapport à la photo de l’annonce. En même temps, c’était une toute petite photo floue. Une tête au poil d’été, au-dessus d’une porte de box. Là, mi-mars, la bête était bien pourvue en poil. Et ce n’est pas la photo qui a retenu mon attention. Plutôt la description du caractère.

 

Trop besoin de calme et de sérénité à ce moment-là dans ma vie. Trop besoin de faire confiance tout de suite à un cheval pour me laisser porter un petit peu dans la vie. Besoin d’une bouée de sauvetage de toute urgence avant de perdre pied.

 

Je me souviens de cette annonce. En plus d’une petite photo floue, le texte était succinct. Et je suis allée chercher cette brève annonce dans les toutes dernières pages du site, la vingtième et quelques. Elle datait de deux mois. Je l’ai cherchée loin celle-ci.

 

Et quelques jours plus tard, après un premier appel manqué pour un autre cheval, la rencontre.

 

Je me rappelle ce mélange de sentiments. J’étais excitée parce que la machine était enfin en route pour réaliser le rêve de ma vie. Et puis il y avait surtout l’angoisse. Parce que d’un, choisir un cheval, c’est sérieux paraît-il. De deux, pour parvenir à réaliser mon rêve, j’allais devoir affronter de nombreux obstacles, ceux-là même qui m’ont menée à un point de bascule dans ma vie et m’ont poussée à chercher désespérément quelque chose à quoi me raccrocher.

 

Je me souviens de la joie de redécouvrir, pour la première fois depuis quatre ans, mon pantalon d’équitation, ma veste, mes bottes, que j’avais soigneusement planqués au fond d’un coffre pour ne plus avoir à me rappeler que j’avais fait une croix sur les chevaux.

 

Kalinka 11.07 (21)

 

 

Retour devant la stalle. Le propriétaire sort la jument. Ils passent devant moi. Il me dit qu’elle s’appelle Kalinka. Pendant que je leur emboîte le pas, je répète son nom dans ma tête. Kalinka… Je l’adore ! Comme cette chanson russe si connue, qui ravie mes oreilles depuis gamine quand je l’entends. Les goûts hein… ça ne s’explique pas. Quoi qu’il en soit, je me souviens encore de l’effet qu’a eu l’annonce de son nom sur moi ce jour-là. C’est drôle.

 

Puis c’est une succession de détails dont je me souviens. Parfois insignifiants, d’autres fois marquants et décisifs, d’autres encore que j’aurais préféré oublier. Mais ils sont là et me font me souvenir que c’était LA rencontre.

 

Il y a eu le pansage. C’est idiot. Mais ma timidité maladive m’a fait dire « non merci » quand le propriétaire m’a proposé de m’en charger. Ma mère m’a fait les gros yeux. Et moi, lui lançant un regard l’air de dire « bah quoi, tu sais bien ». Je n’ai donc fait que regarder. Le bon côté, c’est que j’ai pu admirer à sa juste valeur le calme à toute épreuve de la jument. Un tracteur lui frôle les fesses, mais elle ne bouge pas une oreille. Je me souviens avoir noté un point pour la jument. Je comptais les points…

 

Vient ensuite le moment de monter. Le souffle coupé. Quatre ans sans monter à cheval. Et les questions idiotes qui vont avec. Est-ce que je sais encore monter à cheval ? Ça peut s’oublier ? Et si je ne me souviens plus comment demander ceci ou cela au cheval ? Incertitude accentuée par le fait que je ne suis pas parvenue à faire trotter la jument. Et qu’il y avait cette jeune femme au loin qui observait et semblait se foutre un peu de moi. Oui oui, je me souviens de ça. Top. Et du sentiment de honte. Etais-je devenue si nulle ?

 

On sort de la carrière pour continuer sur un chemin de balade. Panique à bord ! Devant nous, un long chemin sans fin. Ça a toujours était MA grande peur à cheval : les grandes étendues et la peur de me faire embarquer. Et pourtant ! Je ne tarde pas à  me détendre et je peux dire que je ne me suis jamais sentie aussi sereine en extérieur, la première fois que je ne m’agrippais pas à mes rênes (un point en plus, un !). On passe à côté de bâches qui claquent au vent, tension maximum de mon côté, mais c’est à peine si elle y prête attention. Parfait (un point !).

 

Kalinka 07.07 (35)

 

Retour à la pension. Pied à terre. Tiens, je ne me souviens pas de la manière dont j’ai quitté cette petite jument ce jour-là. Sûrement parce que j’avais le sentiment que l’on se reverrait bientôt. Une fois dans la voiture pour rentrer à la maison, on ne m’arrête plus. Que d’éloges sur cette petite jument. Cette Kalinka est LE cheval qu’il me faut. Elle n’a vraiment pas tout pour plaire, mais elle à tout ce qu’il faut pour soigner… mon âme ? Elle est le cheval dont j’ai besoin pour me relever et avancer vers la vie.

 

Je n’ai pas eu de coup de foudre pour cette petite jument, mais en revanche, après avoir passé une petite heure à ses côtés, j’avais la certitude que se serait CETTE Kalinka là qui allait faire prendre un nouveau tournant à ma vie. Dès les premiers instants, j’étais profondément convaincue que ce serait ELLE et pas un autre.

 

Sans le savoir à ce moment, je la quittais pour la retrouver tout juste une semaine plus tard et l’accueillir à bras ouverts dans mon univers, qu’elle a chamboulé du jour au lendemain sans crier gare.

 

Aujourd’hui, ça fait quatre ans jour pour jour qu’elle partage ma vie. Quatre ans jour pour jour qu’elle me guide en étant le parfait reflet de mes émotions, mais aussi de mes forces. Quatre ans que grâce à elle, je retrouve la force de me tenir debout et sourire à la vie.

 

Une rencontre banale, une rencontre dans l’urgence, une rencontre qui a tout changé. Tout.

 

Merci Kalinka ♥

 

Kalinka 09.06 (10)

16 commentaires ont été rédigés, ajoutez le vôtre.

Répondre à hegozaldi Annuler la réponse.

*

CommentLuv badge

  1. Une belle rencontre et une jolie déclaration pour la belle Kalinka 🙂

    • Merci Aliénor ! 🙂

  2. Je ne connais pas les détails de ton histoire personnelle, mais c’est une super rencontre que tu décris là, avec beaucoup d’émotions. On y sent toute la sérénité de ta jument, qui a l’air de t’avoir beaucoup aidé. 🙂
    Je vais regarder d’un peu plus près ton blog voir si je trouve comment tu en es arrivée à acheter un cheval après 4 ans sans monter (ce n’est pas commun comme cheminement je trouve). 🙂

    • Merci Carole !
      Et pourtant je viens de lire sur ton blog que toi aussi tu t’es lancée d’un coup pour revenir vers les chevaux ! C’est toujours chouette de voir cette attirance « magnétique » pour ces animaux 🙂 .

  3. Très touchante et très belle cette rencontre, c’est intéressant de voir les choses dont on se souvient et celles que l’on oublie. <3

  4. J’aime ton article, pleins de sentiments… On voit qu’elle te convient parfaitement. Y’a pas à dire, vous êtes faites pour être ensemble, et c’est très agréable à voir, sur tes magnifiques clichés.

    • Merciii Cyrielle <3 .

  5. Très belle histoire, ta jument est vraiment super mignonne. D’un côté elle me fait un peu penser à ma Douune qui m’a quitté il y a un an & demi..

    Ravie de découvrir ton blog que je vais aller visiter ! 🙂

    • Oui j’ai lu les articles dans lesquels tu parle de ta jument, et elle m’a fait penser moi aussi à Kalinka.

      Bienvenue et bonne lecture alors ! 🙂

  6. Jolie histoire, et très jolies photos ! Beaucoup d’amour, ça fait chaud au coeur !

    • Merci Charline, ce sont tes mots qui font chauds au cœur 🙂

  7. très touchée par votre témoignage. Il est parfois difficile de définir l’amour que l’on ressent pour un animal, cette alchimie qui se passe lors de la première rencontre. Vous le faites parfaitement bien, avec beaucoup de simplicité et de pudeur.

    • Merci Martine 🙂 .

  8. Très belle histoire, je suis contente de découvrir comment tu as rencontré Kalinka. J’ai beaucoup aimé te lire en tout cas. ♥

    • Merci beaucoup !! 🙂