Les chevaux du GRAAL

GRAAL 

J’ai été contactée par le GRAAL (Groupement de Réflexion et d’Action pour l’Animal) afin d’informer les amoureux du cheval du travail effectué par l’association.

 

En effet, l’association, née il y a 15 ans, mène des actions pour lutter contre la maltraitance des animaux. Et chaque année  depuis 2005, elle réhabilite près de 300 animaux ayant servis à la science dans les laboratoires (chiens, chats, primates, petits animaux, animaux de la ferme…).

 

Le GRAAL est à ce jour, en France, la seule structure à proposer une solution de réhabilitation, officielle et totalement encadrée, aux unités de recherche et aux éleveurs d’animaux de laboratoire.

 

Cette année, le GRAAL lance un nouveau programme de réhabilitation dédié aux chevaux, qui vise à replacer des équidés ayant servi la science pour divers protocoles: élaboration de vaccins, médicaments, sérums, aliments, études comportementales,… Ils projettent ainsi de réhabiliter entre 60 et 80 chevaux par an.

 

Ces chevaux, des trotteurs français (juments et hongres) âgés entre 5 et 14 ans sont en bonne santé et ont pour la plupart été débourrés dans leurs jeunes années (sulky et/ou sous la selle). C’est pourquoi après un temps de remise au travail progressif, ils peuvent être à nouveau montés. Ils sont proches de l’homme et habitués à être manipulés (licol, attache, pansage…).

 

GRAAL

 

Le GRAAL est donc à la recherche constante d’adoptants !

 

Les adoptants (particuliers ou structures équestres de qualité),  permettent d’offrir à ces chevaux une nouvelle vie.

Après une demande d’adoption, un membre du GRAAL vient rencontrer le futur adoptant ainsi que faire un état du lieu de vie de l’animal (accès au pré ou paddock demandé ainsi qu’un contact avec des congénères, pas de box H24 !). S’en suit la signature d’un contrat de mise à disposition ainsi qu’un don unique de 300€. Sur une période d’un à trois ans, le cheval reste la propriété du GRAAL (avec plusieurs visites de suivi), et enfin, l’animal est cédé à l’adoptant.

 

Mais l’association est aussi à la recherche de bénévoles de terrain ! Les bénévoles sont nécessaires pour effectuer les visites pré- et post-adoption, afin de contrôler les lieux d’accueil ainsi que le suivi des chevaux. Les bénévoles jouent un grand rôle en faisant le lien entre l’association et les adoptants !

 

Si vous êtes touchés par les actions menées par le GRAAL, je vous invite à découvrir leur site internet ainsi que celui dédié à la réhabilitation des chevaux pour plus d’informations, ou si vous souhaitez devenir adoptant ou bénévole:

 http://www.graal-defenseanimale.org/

 https://sites.google.com/site/chevauxdugraal/

 

N’hésitez pas à partager ces informations autour de vous !

 

GRAAL 2

 

 

7 commentaires ont été rédigés, ajoutez le vôtre.

*

CommentLuv badge

  1. Arfff !!

    Ces trotteurs réformés des courses dans un premier temps servent de support à tout un tas d’expériences.

    Ils ont déjà été abimés dans leurs jeunes années par une mise à l’effort prématurée, bourrés de traitement divers pour les pousser à grandir plus vite, etc.

    Puis ils ont joués les petits rats de laboratoires, sans doute jusqu’à ne plus pouvoir supporter les tests…. d’où la seconde réforme (réhabilitation, ça fait mieux).

    En adoptant ces pauvres animaux (souvent inapte au travail monté de qualité), la personne s’engage juste à faire des frais durant toute la vie restante de l’animal…….

    Franchement moi je ne trouve pas cela très sain (ni très classe) de profiter ainsi de la crédulité des amoureux des chevaux 😉
    C’est un peu le même principe que le chantage à l’abattoir….

    IL y a tellement de chevaux bien plus sains physiquement et mentalement, qui rendront leurs futurs partenaires heureux sans vider leur compte en banque……. 🙂

    Publié le 25 octobre 2014 à 21:32
    • Crédulité ? On est d’accord, un réformé n’est pas le meilleur choix pour tout le monde, et cela implique bien souvent des frais vétérinaires. Mais je pense que quiconque souhaite avoir un cheval se renseigne sur le genre de cheval qu’il veut accueillir (du moins je l’espère, sinon on peut bien s’en prendre à son inconscience, ça n’est pas quelque chose à prendre à la légère). Tous les amoureux des chevaux ne recherchent pas la même chose.

      Alors ces chevaux qui ont été bousillés par des gens peu soucieux de leur intégrité et leur santé n’auraient pas le droit un jour de goûter à un peu de bonheur parmi des gens aimants ? Selon moi, un cheval sain n’est pas plus en droit de recevoir de l’amour ou même simplement de vivre que des chevaux malmenés. Il existe heureusement des gens qui se soucient de prendre ces chevaux sous leur aile, tant pis pour l’argent, mais qui en retour ne peuvent pas quantifier l’amour et la gratitude que leur renvoient ces animaux que la vie n’a pas épargné 😉 . Et à ces gens, je leur dis merci de donner sans compter pour des vies, ça n’est pas donné à tout le monde, moi la première.

      Les gens heureux avec des réformés des courses sont innombrables, malgré la charge financière qu’ils peuvent représenter sur le plan de la santé. Chacun est libre d’écouter son coeur, et certains s’épanouissent en offrant une nouvelle vie à ces animaux, qui peut le leur reprocher ? 😉

      Publié le 26 octobre 2014 à 12:09
  2. Vraiment beau projet !! ça me tente beaucoup d’être membre, mais je fais déjà partit d’une association qui sauve des équidés de la boucherie !! Je peux pas tout enchaîner ^^

    J’espère cependant qu’ils arriveront à placer beaucoup de chevaux !

    Publié le 30 octobre 2014 à 17:49
    • C’est déjà beaucoup d’être impliqué dans une association ! 🙂
      Oui c’est ce que l’on peut espérer 😉 .

      Publié le 31 octobre 2014 à 11:17
  3. Je travaille avec le labo également dans le cadre de la réhabilitation des chevaux issus du labo. Je sais pas comment fonctionne le GRAAL mais pour ma part je remets vraiment les chevaux en route (ostéo dentiste shiatsu,..) pour les vendre pour le sport ou le loisir en fonction des individus.

    Pour répondre à Gaëlle, les chevaux sont relativement sains. Ils sont envoyés au labo car ils n’ont pas passé les qualifs, ils sont au pré au troupeau avec foin à volonté (du moins dans le labo où je vais), ils ont un mental au top, les séquelles sont variables mais pour ma part je n’ai jamais eu aucuns soucis dû au passage au labo & ils vont très bien pour le sport !

    Bref, je ne défends pas ce que les labos font mais pour avoir de nombreux contacts au sein du labo, je peux assurer qu’ils font attention à leurs chevaux, dès qu’ils voient un cheval en baisse de moral ou d’état il est retiré de la production, ils sont impliqués dans l’avenir de leurs chevaux car généralement il y a une dizaine d’employés qui viennent à ma rencontre quand l’heure est venue de récupérer un lot de chevaux, je suis contactée dès qu’il y a de nouveaux chevaux..

    En tout cas Gaëlle, si tu doutes de la capacité de ces chevaux à fournir un travail de qualité, je t’invite à venir me rendre visite pour voir par toi-même 🙂 Mais ce qui est sûr, c’est que malheureusement le petit prix peut attirer les gens sans grand niveau alors qu’ils ont besoin d’un vrai suivi derrière sans pour autant parler de frais à vie (enfin dans la mesure où c’est un être vivant, évidemment qu’il y a des frais à vie). J’ai eu 250 euros d’ostéo en moins d’un an pour la jument que j’ai gardé & ça n’a aucun rapport avec le labo, c’est juste qu’il se trouve qu’aux courses elle a vécu un traumatisme dont je ne veux même pas connaître l’origine, que ma selle lui convenait pas,.. Bref désolé pour le pavé mais ça a le don d’un peu me tendre de lire des gens qui ont l’impression de tout connaître de ces chevaux !

    • Au contraire, merci pour ton précieux témoignage ! Tu fais bien de remettre les choses dans leur contexte et de nous faire part de ce que tu vois ! Et cela confirme l’idée que je me faisais de ces chevaux et de leurs conditions de vie, décrites par le GRAAL d’ailleurs. Et le fait qu’ils ne sortent pas de là « cassés ».
      J’admire ta démarche qui vise à réhabiliter ces chevaux, bravo !