Mon cheval, mon thérapeute

 

Article un peu différent de ce que j’ai l’habitude de mettre, il s’agit de mon témoignage à propos de ce que ma jument a apporté dans mon quotidien pas très… rose. En espérant donc que ça parle à des gens qui vivent plus ou moins la même chose, que ça puisse pourquoi pas les réconforter, leur donner espoir ou les aider de quelque manière que ce soit.

 

Ma jument est rapidement devenue indispensable dans mon quotidien.

 

Sans faire un étalage de ma vie, le moral est au plus bas pour moi depuis des mois et des mois et des mois et… Bref. Un mal qui me ronge depuis bien trop longtemps, mais je ne sais pas trop quoi, pourquoi maintenant. C’est très dur de ne pas comprendre pourquoi je me retrouve plongée dan cet état là. Tout est noir, il m’est devenu difficile de voir le bon côté des choses.

 

Pour faire vite:

  • mal-être
  • angoissée de loooongue date
  • timide maladive

 

Bien que toujours entourée par mes proches compréhensifs, c’est dur de sortir seule du trou, je ne vois jamais la lumière qui m’indique que c’est la fin du calvaire. Et, TOUMTOUDOUM, c’est là que Kalinka, ma jument entre en jeu !

 

Pour vous situer un peu: fin des vacances de mars 2012, ça va pas du tout, c’est la grosse angoisse. Ma Maman, celle qui me soutient et fait tout pour que je m’en sorte, me demande ce qui me permettrait, là tout de suite, d’apaiser mon mal-être et de surmonter les difficultés. La seule chose que je voyais, c’était avoir mon propre cheval, mais chose qui me paraissait totalement impossible. A ce moment je n’ai plus de contact avec les chevaux depuis 4 ans, un manque terrible (lire l’article dans lequel j’ai tenté de décrire ce que représente le cheval pour moi). Finalement, le jour même la décision était prise. J’aurais un cheval, je réaliserai bientôt mon rêve le plus cher ! Rien que de me dire ça me sortait de cet état de morosité dans lequel j’étais.

 

Le lendemain, je trouvais déjà une maison pour mon futur cheval. Le week-end qui suit je fais un premier essai sur une jument de 18 ans. Le seul essai à vrai dire. Pas de coup de foudre, mais la conviction que c’est CE cheval qu’il me faut pour m’aider à sortir du trou. Le jour qui suit on confirme. Une semaine plus tard, Kalinka entre dans ma vie. En l’espace de deux semaines tout a changé.

Mon cheval thérapeute

 

C’est donc comme ça que du jour au lendemain je me retrouve nez à nez avec mon cheval thérapeute. Depuis ce moment, je progresse un peu plus chaque jour. Sur le plan personnel j’entends.

 

Cette jument est une vraie bourrique, elle me contredit très souvent, mais très gentille et respectueuse, elle est brave. Pas câline du tout, très froide même. Elle ne supporte pas vraiment les papouilles. Quoi que petit à petit, elle me montre des signes d’attachement. Elle n’est pas peureuse du tout, très franche et passe-partout, le cheval qu’il me fallait.

 

Quand je l’ai rencontrée, elle était à peu près aussi « éteinte » que moi. Et au fil des mois elle s’est éveillée à mes côtés. C’est donc à ses côtés que je me « guéris » tout doucement. Elle me permet de prendre conscience d’un tas de choses, et j’apprends beaucoup de sa sagesse de cheval ! 🙂

 

Elle m’apporte énormément. D’ailleurs, la chose qu’elle m’a permis de retrouver dès son arrivée, ça a été la confiance en moi. Confiance en mes choix, en ce que je pense, j’ai appris à m’affirmer. Faut dire qu’un cheval ne juge pas et n’attend rien de nous, ça aide aussi ! 😛 Du coup, petit à petit je parviens à m’ouvrir aux autres et au monde qui m’entoure, parce que s’il y a bien une chose quasi inévitable qui nous tombe dessus quand on va pas bien, c’est qu’on se ferme au monde extérieur  Dans mon cas, je me suis fermée comme une huître. 

 

Et puis j’ai immédiatement retrouvé le sourire avec elle. Elle me permet de me changer les idées. Et chaque jour j’ai le droit à de petits moments de bonheur simples, qui suffisent à me redonner la patate pour une journée.

 

Elle est donc une aide précieuse dans mon quotidien. Mais elle ne me fait pas de cadeau quand je vais la voir alors que je vais mal: état de frustration, périodes où je végète, etc… Elle ne m’accueille pas à « bras ouverts » et me renvoie mon image par son attitude envers moi (garde ses distances, pas câline, en conflit avec moi…). Grâce à elle, je prends conscience que je dois me bouger les fesses et changer quelque chose dans mon comportement ou état d’âme. Elle me montre qui je suis, comment je suis. Ainsi, j’apprends à contrôler mes émotions, mon stresse, etc…

 

Bon, j’espère que je n’ai pas plombé l’ambiance avec mon histoire, mais tout ça pour dire qu’un cheval peut nous apporter tellement plus qu’on ne pourrait le penser, et comme on a tous nos petits soucis dans le vie, je suis certaine que vous aussi le cheval vous apporte beaucoup !

 

Alors, qu’est-ce que le cheval vous apporte à vous ? 🙂

25 commentaires ont été rédigés, ajoutez le vôtre.

*

CommentLuv badge

  1. Tu as tout a fait raison, Lili, elle m’apprend tout, c’est bon petit bout de bonheur ♥

    Publié le 21 avril 2013 à 19:55
    • Amaya

      Et oui, nos chevaux, de vrais professeurs ! 🙂

      Publié le 21 avril 2013 à 20:06
  2. Ton article est touchant :’)

    Publié le 22 avril 2013 à 09:48
    • Amaya

      Merci c’est super gentil :3

      Publié le 22 avril 2013 à 11:07
  3. C’est sûr que le cheval aide !! Je n’ai pas de cheval à moi, mais un cheval en DP et franchement, il m’aide à sa manière à surmonter mon quotidien qui n’est pas franchement rose non plus en ce moment.

    Alors que cette thérapie te réussisse encore et toujours !!
    Bizzz

    Publié le 25 avril 2013 à 13:47
    • Amaya

      Merci c’est très gentil ! 🙂

      Merci aussi pour ton témoignage, qui est une preuve de plus que le cheval peut nous apaiser dans des périodes pas toujours faciles à vivre.
      Je ne peux donc que te souhaiter à toi aussi de profiter de chaque instant avec ton Loulou pour te permettre de garder le sourire !

      Bisouilles 😉

      Publié le 25 avril 2013 à 16:32
  4. ml

    très belle histoire! Je dis souvent que mon cheval est ma drogue, indispensable à mon équilibre en tout cas! entre miroir, guide…

    • Amaya

      Tu as complètement raison, le cheval est un miroir et guide, comme tu le dis. Ils nous apportent tellement ! Et bien souvent, quand on a un cheval, il devient vite indispensable dans notre quotidien ;).

  5. Ton article est très touchant, je m’y retrouve beaucoup … 🙂
    Environ 4 mois après avoir rencontré Rio, et donc depuis 1 ans et demi maintenant, j’ai déclenché des phobies sociales, une anxiété et un état dépressif généralisés, etc … Et tout comme toi, sans comprendre pourquoi ; j’avance doucement au fil des thérapies et du temps, mais je comprends tout à fait ta situation … Il faut donner du temps au temps pour laisser tous ces noeuds se démêler, t’écouter avant tout et ne pas hésiter à te faire aider par un psy 🙂 Et comme pour toi, Rio est ma bulle d’oxygène quotidienne … plus que ça, il m’a permis de commencer à me construire un joli avenir dans le monde du cheval, il m’accompagne dans tous mes projets !

    • Amaya

      Et bien en effet, on souffre du même mal, malheureusement de plus en plus répandu. Se faire aider est je pense nécessaire oui :). Difficile de s’en sortir seul quand on ne comprends pourquoi. Mais on a la chance incroyable d’avoir nos Lous à côté pour s’aéré l’esprit et nous montrer le bon chemin ;).

      Je suis contente de voir que ton beau Rio t’aide à avancer ! J’ai vu sur ton blog que tu partais un an en stage et que tu participais à un projet avec des chevaux sauvages :). C’est vraiment géniale que tu puisses avancer dans la voie qui te plaît ! Je suis contente pour toi. 😉

  6. Maewa

    J’aime ta façon d’écrire tes sentiments, et ce que tu as écrit est tellement vrai! Le cheval nous comprend, et nous écoute, c’est vraiment un psy!

    • Amaya

      Tu as tout à fait raison ;).

  7. Arizona

    Super article ! rien à dire il est P.A.R.F.A.I.T !!!!!!!!!!!!!! 😀

    • Amaya

      Et bien merci beaucoup ! 😉

  8. Je te propose une citation qui, je trouve, va très bien avec ton article :
    « Les honoraires de mon psychanalyste ? Le prix du foin et de l’avoine… et il m’écoute tous les jours. » <3 Bisous !

    • Amaya

      Oh, c’est vrai que ça colle très bien avec l’article ! ^^

      Merci pour la citation, elle est vraiment pas mal du tout ! 🙂

  9. Cécile&Titi

    J’aime, j’aime, j’aime !

    Publié le 6 juillet 2013 à 16:19
    • Amaya

      Hu, merci beaucoup pour tes commentaires ;D

      Publié le 6 juillet 2013 à 16:50
  10. Moi avant de faire de l’équitation (donc il y a 1an) je déprimais, je n’avais pas d’amies, personne a qui me confier , je ressentais un vide. Puis à mon 1er cours d’équitation j’ai découvert Sultan, ce poney changea toute ma vie (enfin en quelque sorte car ça ne fais qu’1 an que je le connais donc pas toute la vie x)) . Depuis je suis plus heureuse, je connais mes objectifs, je sais que tous les samedi quelqu’un sera là pour m’écouter . Tous mes sourires et mes fous rires c’est grâce à lui . Il m’a appris qu’il faut croquer la vie à pleine dent . Je me demande où j’en serai aujourd’hui si je ne l’avais jamais rencontré .
    Je suis contente de voir qu’il n’y a pas que moi qui voit le cheval comme un thérapeute . <3

    Publié le 23 août 2013 à 22:34
    • Amaya

      Et bien, merci beaucoup pour ton témoignage ! 🙂
      Il est vrai qu’un cheval peut faire toute la différence. Il y a un avant et un après. Avec Kalinka, c’est pareil, elle m’a permit d’avoir un déclic et de comprendre qu’il suffit d’accueillir les choses telles qu’elles sont pour aller mieux ;).

      En espérant que tu passes un max de bons moments avec ce poney 🙂 !

      Publié le 26 août 2013 à 14:06
  11. Anna

    ce n’est pas ma jument, mais je m’occupe que d’elle et mon coeur ne bat que pour elle. Quand ça ne va pas du tout que j’angoisse etc je pense à elle tout simplement et à ce qu’elle m’apporte depuis 4 ans. C’est un peu comme toi mon cheval thérapeute ! hihi Et quand je peux aller la voir j’y cour et rien que de la voir ça m’apaise tout de suite !

    Publié le 10 avril 2014 à 17:13
    • Amaya

      C’est fou le bien qu’ils nous font ces chevaux ! 🙂 C’est vrai que juste d’être en leur présence, ça nous apaise !

      Publié le 11 avril 2014 à 18:15
  12. Anna

    Oui exactement, ils nous font le plus grand bien ! 😀

    Publié le 11 avril 2014 à 18:34
  13. Voilà donc l’article qui m’éclaire !
    Tu as une maman géniale. 🙂
    Kalinka et toi, vous vous êtes bien trouvées. 🙂

    • Ah ça ! Je ne remercierai jamais assez ma mère de m’avoir poussé à réaliser mon rêve !
      Et comme tu le dis, je crois qu’on s’est plutôt bien trouvées avec Kalinka oui 🙂 .