dents-cheval

Pas de dentiste, bonjour les dégâts !

Aujourd’hui j’aimerais aborder le sujet de l’entretien de la dentition du cheval, donc de l’intervention du dentiste, parce que cet après-midi, je suis allée à un évènement organisé par l’association des Amis du Cheval de Strasbourg: les Journées bien-être du cheval. Il y avait des professionnels qui intervenaient lors de conférences, ainsi que des démonstrations et spectacles, pas mal axés sur l’éthologie.

 

J’ai pu assister à une petite conférence animée par le dentiste de Kalinka. Et je peux vous dire qu’en peu de temps, j’en ai appris des choses ! Et c’est là qu’on est bien content de faire suivre son cheval par un dentiste. Et je suis bien contente d’avoir appris tout ça lors de ces explications, parce que forcément, c’est en connaissant mieux son cheval qu’on est plus à même de le comprendre. Je vais donc partager avec vous ce que j’ai appris tout à l’heure.

 

La dentition du cheval

 

Je savais que le cheval a quelques dents devant (celles que tout le monde peut apercevoir) suivies des barres (là où se trouve le mors dans la bouche du cheval, endroit où il n’y a que la gencive) puis encore des dents. Mais ça s’arrêtait là. La bouche du cheval est un mystère pour son cavalier. 😛

 

En fait, il a 6 incisives en bas, et 6 en haut. Ce sont les dents qui attrapent la nourriture ou arrachent l’herbe. Suivent de petites canines (4 en tout). Le reste des dents, situées après les barres, sont des molaires, au nombre de 24, appelées la table dentaire. Ces dents là broient la nourriture. Les dents sont inclinées vers l’extérieur de la bouche, et ne sont pas en face l’une de l’autre. Les dents du haut dépassent vers l’extérieur et celles du bas vers l’intérieur.

 

Son mécanisme ? Je pensais bêtement qu’un cheval mâchait plus ou moins comme nous. Mais que nenni ! Il effectue un mouvement en « 8 » pour broyer les aliments entre ses molaires. Il en fait une belle bouillie avant de l’avaler. En faisant ce mouvement, le cheval appuie fort, et les dents s’usent. C’est pourquoi elles poussent de quelques millimètres par an (mais à partir d’un certain âge, les dents ne « poussent » plus et finissent souvent par tomber).

Mais elles ne s’usent pas partout. L’amplitude du mouvement de mastication ne permet pas l’usure des dents sur l’extrémité, ce qui créé les surdents, particulièrement sur les molaires du fond.

 

Pourquoi faire appel au dentiste ?

 

Ces surdents peuvent devenir douloureuses pour le cheval. Elles sont coupantes comme des rasoirs. Je confirme, pour avoir eu l’occasion de mettre la main (le bras, devrais-je dire) dans la bouche de Kalinka avant que le dentiste ne râpe les surdents. Je peux vous dire que c’est bel et bien coupant, ça fait mal au toucher. Donc, imaginez notre pauvre cheval !

 

Je vous ais fait un petit schéma pour vous montrer les dents telles qu’elles doivent être normalement, et les dents avec des surdents. 😉

 

 

Les surdents sur les dents du haut attaquent la joue, et celles des dents du bas abîment la langue, quand le cheval mange. A long terme, le cheval peut arrêter de se nourrir. Le signal d’alerte étant bien sûr l’amaigrissement. Le cheval peut parfois même former des boulettes d’herbes ou de foin pour en faire des « pansements », et les calent contre les surdents, au niveau des joues, et les gardent pendants des heures. Pendant ce temps là les boulettes fermentent, et si le cheval les avale, il peut se « brûler » le système digestif parce qu’elles sont devenues acides.

 

Il y a d’autres problèmes qui peuvent survenir encore au niveau de la dentition, empêchant ainsi le mouvement de mastication, et le cheval ne peut plus s’alimenter correctement, voire plus du tout. Alors quand on voit que notre cheval ne mange plus et/ou s’amaigrit, et qu’il n’a pas vu le dentiste depuis un moment, il y a des chances pour qu’une mauvaise dentition en soit à l’origine !

 

Il y a également les dents de loups (petites dents qui poussent devant les molaires, présentes chez tous les mâles, et fréquemment chez les femelles) et les dents de cochons (l’équivalent sur la mâchoire du bas). Le problèmes c’est qu’avec un contact un peu trop brusque avec le mors, c’est douloureux pour le cheval. Donc si le cheval secoue et lève la tête et ouvre la bouche au travail, posons-nous les bonnes questions avant de dire qu’il est idiot et de l’enfermer dans des enrênements et muserolles. Il suffit dans ce cas de retirer ces dents. D’ailleurs, ce genre de problèmes génèrent souvent des contractures, qui peuvent créer des soucis jusqu’au bout des papattes de notre cheval, donc d’autres soucis pendant le travail. D’où l’intérêt de voir le dentiste !

 

Il faut ainsi faire voir son cheval une fois par an par le dentiste, ou moins si le dentiste estime que cela suffit.

 

En conclusion, il est nécessaire de faire voir son cheval par un dentiste, ne serait-ce que pour s’assurer que tout va bien. Kalinka ne présentait aucun soucis au travail, en apparence, et mangeait bien. Mais il s’est avéré qu’elle a la mâchoire du haut plus avancée que celle du bas, ce qui a entraîné une usure avancée d’une molaire du bas, chose qui n’est plus rattrapable désormais. Il est même probable qu’elle n’ai jamais vu le dentiste avant qu’elle n’arrive chez moi. Un suivi régulier aurait pourtant pu éviter cette usure anormale. Sans compter les surdents.

 

Par contre l’ostéopathe, qui était passé une semaine avant le dentiste avait senti des contractures  dues à des surdents. Donc l’association dentiste/ostéopathe est importante et nécessaire. Le dentiste pour régler un problème qui peut être la base de soucis chez le cheval, et l’ostéopathe ensuite pour soulager le cheval et remettre tout le bazar en état.

 

Et vous, faites-vous voir votre cheval par le dentiste ? 😉

 

15 commentaires ont été rédigés, ajoutez le vôtre.

*

CommentLuv badge

  1. ml

    cela devait être très intéressant cette conférence! Mon dentiste (enfin celui de mon cheval!) m’explique bien ce qu’il fait au fur et à mesure, mais ce n’est pas pareil! Bonne journée!

    • Amaya

      En effet, très intéressant ! 😉

      C’est vrai que quand ils expliquent, c’est pas pareil si on ne connait pas un minimum la dentition du cheval et son fonctionnement. Et mon dentiste m’a fait sentir le avant/après le coup de râpe sur les surdents, en mettant le bras dans la bouche de Kalinka pour toucher les dents, c’est impressionnant ! 😛

  2. Bel Article Amaya ! 🙂 Tu as bien raison de sensibiliser les gens sur l’importance de la dentisterie équine.

    Le mien a aussi un soucis particulier, cela nécessite la visite du dentiste tous les 10 mois. Qui était l’intervenant ? Si je n’avais pas travaillé on aurait pu se voir à la manif ! 🙁

    • Amaya

      Oh, qu’est-ce qu’il a comme soucis le tien avec ses quenottes ?

      C’est Christine Paulin, qui est intervenu hier ;).
      Ah en effet, c’est dommage que tu n’ais pas pu y aller =/

  3. Pim

    Tous comme toi, mon Papy voit le dentiste régulièrement. Enfin « régulièrement » est un grand mots puisqu’une visite par décennies ne peux pas être appelé « régulier ». cependant, il est quant même souvent vérifié, suivie mais que très rarement « attaqué » pour quelconque procédure a ce niveau la. il faut savoir qu’un cheval vivant au prés, use ses dents plus facilement qu’un cheval vivant au box et n’ayant pas accès a la nourriture toutes la journée (oui, la ration c’est bien, mais non, c’est pas bien) alors, mon papy, bien que visité n’a eu qu’une « intervention » qui c’est soldés par un simple râpage de surdents et l’alignement de deux dents supérieure de devant (canines?) qui était en décalage par rapport a l’autre et qui donc, coupé la langue et ont créé des plaies et de défense. bref, tous ça pour dire qu’en effet, la visite dentiste c’est bien, mais pas non plus tous les mois, parce qu’a moins d’un soucis de « formation » de la dentition, ça ne sers a que dalle et ça coute bonbon. perso, mon dentiste m’a donné rendez vous dans quatre ans a l’époque (fev 2014) pour une nouvelle visite de papy ^^ Mais j’ai encore de la chance, il le voit souvent puisque c’est aussi mon véto et qu’en fonction de tous cela, il adapter et son travail (arrêt du saut par exemple) et sa nourriture (apport de minéraux en plus…)

    Sinon, comme d’hab, cette article et super !!! bravo

    • Amaya

      Merci Pim ! 😉

      Tant mieux si le tien à de bonnes dents qui permettent des visites aussi espacées ! En effet, une visite tous les mois seraient inutiles, mais une fois par an n’est pas de trop quand on sait que la repousse est de quelques millimètres par an, donc les surdents sont de cette taille là. Et tu as raison par rapport à la situation en box ou pré ! Mais il faut aussi savoir qu’un cheval sauvage a seulement une espérance de vie (pas longévité, qui est d’environ 50 ans) d’une douzaine d’année, et la dentition joue son rôle là-dedans, entre autre ! Si un individu à une mâchoire un peu de traviolle, rapidement l’usure sera inégale, il y aura des blocages ou autre et finira par ne plus pouvoir s’alimenter. En gros, seuls les individus bien foutus peuvent espérer survivre assez longtemps pour transmettre ses caractéristiques à sa descendance :P.

      Tu as de la chance si ton véto peut souvent contrôler sa dentition pour voir quand il va falloir intervenir, et te donner donner des conseils quant à son travail et son alimentation ! 🙂

  4. Très intéressant ton article ! J’adore les photos de ta jument aussi, elles sont tres drôles ! Tu as raison, il ne faut jamais oublier l’importance du dentiste, chez les chevaux comme chez les humains !

    • Amaya

      Aha, c’est parce que j’ai une jument qui est passée pro de la grimace ! 😛 J’en ai des dizaines des comme ça. En fait elle a une sorte de tic: quand je lui donne une friandise, elle plisse la lèvre supérieur, du coup, on voit ses quenottes ! ^^

  5. Saint-Martin & Laury

    Whaouhh tu ma appris pleins de truc sur la dentition des chevaux !! 😀 Merci
    Je sais qu’il la vu le dentiste cette année Saint-Martin parce qu’un jour ou je le montais fallais pas que je touche à sa bouche pour pas lui faire mal !

    • Amaya

      Mais de rien ! 🙂
      Ah oui, pas simple, s’il avait mal à la bouche 😉

  6. Ton article m’a appris plein de trucs :O Je ne sais absolument pas si Elegante est suivie une fois par an par un dentiste (je pense que oui connaissant sa proprio’) mais je vais quand en même en discuter avec elle ce week end 😉

    • Amaya

      Oui, c’est bien demande lui, tu sera fixée ! 🙂 Après peut-être qu’elle a une très bonne dentition et n’en a pas besoin tous les ans ;).

  7. Amélia

    Ma jument anglo arabe ( pas la comtoise 🙂 ) est suivi par mon veterinaire pour les dents car un jour ma jument tirer sur le mors quand je la monter et je me suis inquiété et fais mes recherche elle avait les dents de loup trop sortis et devait se les faire enlever. 🙁 quel traumatisme pour moi car durant l’operation ma jument etait sous anasthésie et il l’avait endormi (car elle a du sang 🙂 ) sauf que j’ai bien cru qu’elle aller tomber par terre il ma dit non elle restera debout et tout ira bien. et en effet tout c’est bien passer jusqu’a se qu’il enleve la deuxieme dent elle c’est reveiller et la elle commencer a sentir la douleur elle commencer a lerver la tete moi je ne rigoler plus je suis devenu toute blanche car il me fesait lever la tete de ma jument endormi donc imagine le poids 🙂 et la je le voit la deuxieme dent a la main j’ai dit c fini elle a un peu saigner mais rien de mechant je l’ai remise tranquillement au prés avec son copain (barbe croisé camargue) 🙂 et il la chouchouter. Franchement faire enlever les dents de loup a un cheval c’est vraiment pas marrant mais maintenant ma louloute ne tire plus sur son mors et les balade se passe a merveilles.

    • Amaya

      Ah oui, les dents de loup et le mors font rarement bon ménage ;).
      Tant mieux si ça c’est bien passé pour cette Louloute ! En effet, j’imagine que ça doit pas être facile de voir son cheval à moitié endormie alors qu’on lui enlève des dents ;).
      Et c’est génial si a permis de régler son problème, et que maintenant vous puissiez profiter de belles balades ! 🙂

  8. manon

    Très intéressant! Je savais qu’il fallait faire venir le dentiste une fois par an minimum mais je ne savais pas que c’était si important. J’y penserai quand j’aurai un cheval :’)

    Publié le 8 septembre 2013 à 18:53