Pied Cheval

Comment apprendre à mon cheval à donner les pieds ?

Une lectrice du blog m’a récemment fait part de sa demande pour son jeune cheval qui ne donne pas bien les pieds lors du pansage:

Bonjour , je viens juste de découvrir ton site […] Vagabond , mon cheval un demi trait et le truc c’est que je l’ai depuis le mois de juin ( 2012 ) et j’arrive toujours pas a lui prendre les pieds pour lui curer , j’ai beau essayer tout les week end j’y arrive au bout de cinq fois minimum , car avec la force qu’il a il résiste très bien et il me laisse sa patte trois secondes .
Comment puis-je faire pour qu’il se laisse faire ?

 

Kalinka aillant eu le même problème, je peux y répondre. Il s’agit là de la façon dont je m’y suis prise.

 Pied Cheval 

Pour commencer, il faut déterminer la raison pour laquelle il ne veut pas donner les pieds. Douleur ou problème d’éducation ?

Dès que l’hypothèse d’une douleur ou d’une gêne est écartée, on peut s’y mettre.

Il faut donc lui apprendre ou réapprendre petit à petit à donner les pieds.

 

Comment s’y prendre ?

 

Je commence par prévenir mon cheval de mon intention en passant la main sur son encolure, son épaule et je descends ainsi tout le long de la jambe. Pour les postérieurs je pars du dos, puis croupe et jambe.

 

Pour qu’il comprenne ce que j’attend de lui, je pousse tout doucement son épaule avec la mienne, pour le « déstabiliser » et l’aider à comprendre qu’il doit reporter son poids de l’autre côté. Si cela ne suffit pas, (on évite de tirer comme des mules sur les fanons) je tapote doucement la jambe de mon cheval, à un endroit qu’il n’apprécie pas trop, afin qu’il lève le pied.

 

C’est là qu’il faut y aller progressivement, par étape:

  • dès qu’il déporte son poids comme je lui ai demandé en me pressant sur son épaule, je relâche et félicite chaudement (caresses, parole, carottes…)
  • quand il donne le pied, je commence sans cure-pied, et je ne garde son pied levé que quelques secondes puis je lui rend en douceur (j’entend par là ne pas le lâcher d’un coup sans qu’il s’y attende de manière à ce qu’il se tape bien le pied par terre). S’il ne reprend pas son pied de lui même, je félicite.
  • petit à petit, je le garde plus longtemps, et enfin, je cure les pieds.

C’est ainsi que j’ai procédé avec ma jument de 19 ans (!) qui manquait un peu d’éducation quand je l’ai récupérée. 

 

 

P.S.: il y a quelques temps, je suis tombée sur l’émission « Allô Quitterie » diffusée sur Equidia, qui donnait une solution, différente de celle que je viens d’expliquer, à ce problème.
Certes c’est adressé en premier lieu aux enfants, mais c’est plutôt pas mal expliqué et puis c’est vraiment très court (5 min à tout casser).
RDV à 2:00 environ, pour entrer dans le vif du sujet.

 

Avez-vous (eu) le même problème ? Comment avez-vous procédé ? Avez-vous une autre manière de faire ? Venez partager ! 😉

 

39 commentaires ont été rédigés, ajoutez le vôtre.

*

CommentLuv badge

  1. rien à dire sur ta méthode 🙂

    Publié le 18 janvier 2013 à 11:09
  2. Je prends note pour ma ponette, la fille de Pounie, je suis en train de commencer son débourrage ^^
    La douleur … Je n’y avais vraiment pas pensé, ton blog est super interessant, il apprend des trucs que je ne savais pas encore !

    Publié le 7 février 2013 à 15:33
    • Amaya

      Contente de pouvoir apprendre quelque chose ^^.

      Publié le 7 février 2013 à 15:36
  3. Ayant aussi une jument qui ne sait pas donner les pieds, je rajouterai que parfois le cheval a aussi du mal à les donner car il ne se tient pas ^^

    Publié le 12 février 2013 à 12:38
  4. Avec un double poney du club, depuis quelques semaines il ne veut pas donner son postérieur droit et on sais pas pourquoi ! Du coup ma mono ma conseiller de me mettre du coté gauche pour prendre son pied droit et de le laisser le mettre à la hauteur qu’il veut et ca marche ! 😀

    Publié le 17 février 2013 à 17:44
    • Amaya

      Merci beaucoup pour cette solution complémentaire ! 😉
      Peut-être a-t-il des douleurs quelque part si d’un coup il se met à ne plus donner un pied en particulier. Le club à vérifier cette possibilité ? 🙂

      Publié le 17 février 2013 à 18:00
  5. Ma jument sait quand je veux prendre ses pieds, et du coup elle se décale, elle essaie de mordre, et tape des pieds pour pas que je la cure. J’ai déjà essayée ta méthode, ça ne marche pas pour elle :/ Je vais tentée celle de la vidéo ..

    Publié le 28 février 2013 à 18:19
    • Amaya

      Ah oui, ça se complique si en plus elle veut mordre ! :/
      Reviens nous dire si ton travail aura porté ses fruits ! 😉

      Publié le 28 février 2013 à 18:45
  6. Zouloufou

    Je viens d’acheter un zouzou de trois ans, pas encore débourré, et qui ne veut pas donner ses pieds. Je vais essayer ta méthode, je te dirais si ça marche! C’est un gentil cheval, bien dans sa tête, curieux, câlin et gentil, mais il vient d’être castré et donc il a du caractère….

    • Amaya

      Génial, félicitations pour ce nouveau Loulou ! 🙂
      Ah oui, j’aimerais bien un retour de ton expérience, d’autant plus si le p’tit Lou’ a du caractère ! ^^

  7. Zouloufou

    Pour l’instant, il n’aime vraiment pas qu’on se baisse vers ses jambes ou qu’on les touches. Il bouge, se secoue, lève les pieds très haut… Aujourd’hui j’ai passé une heure à l’habituer en lui caressant les jambes tout en le félicitant (Ah, le pouvoir magique des carottes!) s’il était calme. Maintenant, on peut les lui toucher jusqu’en bas (ce qui est déjà un grand progrès). Je pense que bientôt je pourrait les lui curer (Si Ste Carotte reste avec moi). Ta méthode m’a bien aidé, c’est très clair et bien expliqué! Merci!

    • Amaya

      Aha, Ste Carotte !! 😛
      C’est déjà un grand pas si tu parviens à lui caresser les jambes alors qu’il était réticent avant ! 🙂
      De rien, je suis contente d’avoir pu t’aider avec cet article ! 😉

  8. Amélia

    Bonjour,
    Alors voila je suis tombé sur le site et j’aimerai poser une petite question.
    Ma jument (comtoise) à un problème au postérieur gauche elle a le calcanéum qui craque a chaque fois quelle marche l’osthéopathe est venu et ma conseiller plein de truc alors j’ai tout mis en place aussitot pour la soulager. Mais rien n’a faire elle veut pas donner ses posterieurs elle nous pousse et se decale meme si on est a coter. maintenant vu quelle ne donne pas les posterieur elle a du mal a donner ses anterieurs. je ne sais plus trop quoi faire c’est une jument formidable qui a du potentiel et un très bon caractere elle est attelé et n’a que 3 ans mais c ‘est un bijou 🙂
    Pouvez vous m’aider car je ne sais plus quoi faire vu ses réaction au moment de lui prendre ses pieds elle force de tout son corp pour pas lever les pieds. Merci a vous.

    • Amaya

      Bonjour,

      bon, je viens d’aller voir sur le Net où se trouve le calcanéum (je ne connais pas les détails de l’anatomie du cheval :P). Et pauvre Doudoune, a seulement 3 ans, ça doit pas être marrant !

      J’imagine que si elle ne veut pas donner les postérieurs, c’est parce qu’elle a le souvenir de fortes douleurs les fois où elle a pu les donner. Les chevaux qui se souviennent des douleurs évitent très souvent de refaire les mouvements qui leur ont causés ces douleurs. Et si elle se met à ne plus donner les antérieurs non plus, elle est peut-être comme ma jument, qui on s’entête trop à vouloir lui demander quelque chose qu’elle ne veut pas faire, se referme comme une huître et ne fait plus rien du tout.

      Donc je m’y prendrais de la façon suivante, surtout qu’avec un tel gabarit, il ne servirai à rien d’utiliser la force de toute manière. Je commencerai par les antérieurs seulement, et vraiment petit à petit, comme je le conseil dans l’article ci-dessus. Etape par étape, pour lui montrer qu’il n’y a rien de désagréable, surtout si on agis avec douceur. Quelques friandises pouvant aider à l’encourager à poursuivre sur la bonne voie ;). Une fois que c’est acquis pour les antérieurs, on peut s’attaquer aux postérieurs, de la même manière, tout en douceur et petit à petit. Il faut savoir se contenter de très peu. Au début ça peut être juste sentir qu’elle reporte, même très légèrement, son poids de l’autre côté. Dans ce cas, on félicité chaudement ! Il faut qu’elle comprenne petit à petit ce qu’on attend d’elle, afin qu’elle puisse voir par elle même qu’il n’y a pas de douleur (si réellement elle n’a plus mal, dans ce cas c’est plus compliqué, puisque la douleur sera toujours là). C’est vraiment comme cela qu’il faut procéder je pense, car avec une telle masse de muscle, il ne servirai à rien de « forcer » pour qu’elle lève les pieds.

      En espérant avoir pu vous aider, toi et ta Louloute ! 🙂 Et j’attends des nouvelles ! 😉

  9. Amélia

    Merci pour ta réponse. sa fais plaisir de pourvoir partager nos peitis problemes. oui le calcaneum et un tout petit os qui est tres fragil. je pense que les anterieur elle doit essayer de nous tester car franchement avant elle l’ai donner correctement bon toujour avec un peu de maladroit mais elle les donner depuis que l’osthéopthe est venu elle ne ve plus l’ai donner. après les posterieurs et bien ce n’est pas qu’elle ne veut pas les donner elle les donne de tt son coeur mais elle leve que 1seconde car elle ne c’est pas se tenir et comme elle a mal elle doit faire attention par elle meme. moi se qui me fait peur c’est qu’un caillou ou autres se coince et que un abcès se forme ou autres. car je cure tous les jours les pieds de mes autres chevaux. merci encore pour ta réponse je vais y aller en douceur et dans le calme (meme si c’est se que je fais chaque jours) mais je perds espour car elle a une telle force que je ne sais pas trop ou plus trop comment mis prendre.

    Merci 🙂

    • Amaya

      De rien ! 😉

      Oui en effet, ça fait toujours peur de se dire qu’un caillou puisse rester coincé et gêner le cheval, ou bien ne pas voir venir un abcès ou autres soucis.
      Si elle donne les postérieurs, c’est déjà bien ! 🙂 Je pense vraiment qu’il faut se concentrer à féliciter chaudement la moindre petite étape pour qu’elle comprenne bien que ce qu’elle fait est bien. Selon les chevaux, ça peut prendre plus ou moins de temps.

      Et surtout ne te décourage pas, peut-être est-elle dans une période de creux ou alors elle sent ta « fatigue » face à se problème. Il faut bien se vider la tête et y aller avec le sourire et la conviction que vous allez arriver à franchir même une petite étape ensemble ;).

      Courage, et j’attends des nouvelles ! 🙂

  10. Amélia

    alors se soir j’ai passer 30 a 45min a travailler les pieds de ma jument. deja une bonne chose car elle ma laisser lui curer l’anterieur droit mais pas le reste 🙁 ensuite j’ai essayer comme sur la video sa a marcher un petit peu mais pas beaucoup. par contre elle adore donner ses anterieurs pour que je lui tendent en avant sa l’etire et elle adore ça. comme je te disais les posterieurs elle veut les donner mais ne tiens pas du tout l’equilibre et du coup pose directement son pied je te dit pas quand elle pose elle pose 🙂 alors je reprends petit a petit des petite seances. j’espere de tout coeur que sa va s’aranger car je veux pas qu’elle souffre des pieds de quoi que se soit.
    Merci pour ton aide sa me redonne de l’espoir. 🙂

    • Amaya

      Ah c’est une bonne nouvelle ça ! ;D
      Pour les postérieurs, tu dis qu’elle manque d’équilibre. Peut-être qu’elle ne reporte pas son poids du côté opposé au pied levé ? Dans ce cas tu peux lui indiquer la marche à suivre en la poussant doucement avec ton épaule.

      Bon en tout cas je suis contente d’avoir pu t’aider à retrouver espoir pour continuer votre travail ! 😉

  11. Amélia

    oui elle ne tiens pas l’equilibre je la pousse sur l’autre coter pour qu’elle bascule son poid mais elle me repousse et mais son poids sur moi dès que je lui leve un posterieur un danse elle passe directement sur l’autre mais comme elle a son probleme (le calcaneum) peut etre que tant que sa sera pas guerit elle reagira comme sa. on va lui faire une radio des patte arriere pour voir vraiment se qu’elle a. Sinon une fois atteler la jument est nickel malgrés ses trois ans elle est brave et adorable c’est un bijou. mais son probleme de pied m’inquiete en plus elle forge du coter gauche. 🙁
    et sa me fait du mal car quand elle commence a acceléré le trot sa tape les sabot donc il faut qu’elle est un trot cadencer pour ne pas que sa tape.

    • Amaya

      Oui j’imagine que si vraiment elle ne tient pas la position et repose directement son pied c’est qu’elle doit avoir encore mal =/. Dans ce cas la seule chose à faire est d’attendre que ça ne guérisse.
      Aïe pauvre Louloute, elle accumule les problèmes =/ J’espère que vous allez pouvoir y faire quelque chose !

  12. Amélia

    oui elle a une cure de produits (harpagophytum, complément alimentaire riche en mineraux) a prendre pour la solidification des os et je la masse ou elle a mal avec de l’huile de gaulthérie qui facilite la solidification elle adore sa elle ne bouge pas et attends car sa la soulage. elle est en pleine croissance (3ans) donc j’espere quand grandissant ses os vont se solidifier et elle pourra mieux donner ses pieds.

    • Amaya

      Bon, bein j’espère qu’en grandissant ça va s’arranger alors ce problème ! 😉 Parce que pauvre Louloute, déjà des soucis à 3 ans, ça doit pas être drôle !

  13. Mathilde

    Salut,
    Je cherchais un site pour apprendre à son cheval à donner les pieds et je suis tombée sur le tien (hors sujet, il est bien tenu 🙂 ), ma jument a 2 ans et ne sais pas donner les pieds (elle n’accepte déjà quasi pas qu’on lui touche un membre alors le sabot…!), donc j’ai une autre technique que la tienne (pour mon cas): on prend une longe, on la passe au niveau du paturon du cheval (sur n’importe quel membre), on tient les deux extrémités dans chaque main et on tire (pas fort bien sur) en cédant quand le cheval lève le pied, j’évite ainsi les coups de sabots si ma jument tape du pied quand je le prend et de me faire mordre (je me suis déjà fait mordre, j’ai encore la marque) Petit à petit je raccourci la longe, jusqu’à le prendre avec la main 🙂

    Publié le 28 juillet 2013 à 01:10
    • Amaya

      Merci pour ta méthode ! 🙂 C’est une possibilité en effet, c’est pourquoi j’avais mis une vidéo à la fin de mon article qui l’expliquait. Comme tu le dis, si on on a un cheval qui a tendance à nous faire mal pour se défaire de notre emprise, c’est une bien meilleure solution ;). J’imagine donc que ça a marché pour toi :).

      Publié le 28 juillet 2013 à 08:57
  14. Les deux méthodes sont superbes ! Il ne reste plus qu’a essayer avec Grispoil comme il ne donne pas les pieds super bien :p

    Publié le 19 août 2013 à 21:51
  15. ah ah ! je viens de visionner la vidéo d’équidia… que du bonheur, j’aurai le sourire aux lèvres jusque ce soir au moins !!

    La méthode est réelle, mais tellement mal expliquée que les gens vont encore faire n’importe quoi, et appeler au secours ensuite…
    Et puis la miss magie elle se garde bien de prendre un postérieur avec sa grande corde pas assez longue pour aller jusque là… 😉
    Et je parle même pas du super noeud de licol !!!

    Franchement merci pour le partage, ça valait vraiment le détour ! 🙂
    dès que j’ai un camescope, je fais des vidéos de ce genre de soucis avec mes poulains, pour donner des pistes de travail justes aux cavaliers, au lieu de les enterrer, en disant, donne des carottes et débrouille toi tout seul, tu es grand !!

    G.

    Publié le 12 février 2014 à 14:26
    • Amaya

      En effet, tout n’est pas nickel. Après il ne faut pas oublier que c’est une émission de cinq minutes, et que ce n’est pas à prendre au strict premier degré. On comprend à priori bien que ça ne se fait pas en cinq minutes en réalité, comme tout travail avec le cheval. Mais en revanche, ce n’est pas parce que c’est une émission pour enfant qu’il faut moins bien expliquer les choses, ça c’est certains ! ;).

      Si j’ai mis cette vidéo ici, c’est pour montrer qu’il y a plusieurs manières pour s’y prendre, après, il faut avoir la jugeote nécessaire pour comprendre que ce n’est pas parce qu’on regarde une vidéo et que ça a l’air tout simple que c’est le cas. Tout travail demande du temps et de la patience, ainsi que de la réflexion :).

      Publié le 12 février 2014 à 16:49
    • dang

      Salut. Ton travail est fabuleux. Mais franchement, je suis plus écœurée qu’autre chose. J’ai débourré plusieurs chevaux des très jeunes, des jeunes et des presque vieux. En leur apprenant le minimum vital. Mais là, pour arriver à ce résultat, tes vidéos montrent des chevaux (ou ta jument) archi à l’écoute. des bêtes de cirque.
      Ce qui m’intéresserait c’est de te voir avec un cheval au débourrage. càd qui n’a jamais été manipulé, ni touché, ni rien. et qu’il a un certain âge (6 ans concernant celle que je suis sensée débourrer actuellement) qui fait 1m65 et qui pèse 600kg. J’ai mis trois jrs pour qu’elle accepte le licol(etho), et me suivre pour sortir à 50m du parc. Sa grande mère qu’on m’a emmenée avec elle (sinon elle refuse de monter dans la bétaillère) hurle dès que je l’éloigne. mes juments à moi dans un autre parc un peu plus loin font de même. Elle stresse à fond mais me suit quand même si je reviens avant les gros dégâts.
      Hier, séance de désensibilisation. ça s’es relativement bien passé : elle m’a laissé passer la main partout. J’ai réussi à emmener sa grande mère et elle dans le box : un exploit. Elles n’y ont jamais mis les pieds. à 18 ans la grande mère n’a connu que l’extérieur. Mais est montable tout juste. Pour la séance de donner les pieds. évidemment galère. Soit elle me saute sur le dos. essaie de me marcher dessus, soit elle plante de tout son poids sur ses antérieurs. Je n’ai pas essayé les postérieurs. Hier dans le box je l’ai attachée assez court à une chambre à air(cette technique est infaillible pour les tireurs au renard). Elle a consenti à donner l’antérieur droit trois secondes. C’est une victoire. L’anté gauche une fois rapidement. Puis plus rien. à nouveau elle pèse de tout son poids dessus. J’ai du faire des exercices de reporter le poids sur l’épaule droite. Pour qu’elle cède un tout petit peu l’anté gauche. Mais elle refuse de le soulever. 600kg, ce n’est pas la peine que je force. J’ai fait tout ce que tu décris dans le chapitre « apprendre à donner les pieds ». sans résultat.
      Depuis que je débourre les chevaux (5 poulains de 3 à 4 ans dont un jamais manipulé), je n’ai jamais rencontré de cas aussi dur.
      Au début, elle ne voulait même pas s’approcher de moi, encore moins de la sortie du parc. Elle avait une trouille bleue de la poignée de clôture. dès que je mettais la main dessus elle tirait sur la longe et faisait demi-tour en jetant le cul en l’air. Même quand sa grand mère était à l’extérieur. Cette phase est passée.
      Je me demande si j’ai le niveau pour ce débourrage. Je ne suis plus toute jeune(55ans) et plutôt menue (49kg sur 1m65). Est ce que je fais « le poids ? » C’est vrai que cela ne fait que 3 trois j qu’elle est là. Je ne sais pas si je dois éloigner sa grande mère pour qu’elle se focalise sur moi. mais j’ai peur que pour elle ce soit source de stress supplémentaire.
      J’ai vraiment besoin de conseil. L’éthologue qui me drivait a un BB maintenant, elle n’est plus très dispo. Sans cela j’aurai fait appel à elle pour ne pas faire d’erreur. ce dont j’ai peur c’est qu’elle ait mal quelque part à l’épaule droite et ne peut pas porter son poids longtemps dessus ou pas du tout. mais son allure est normal et je la voit galoper dans le champ (surtout quand elle ne veut pas de moi) sans aucun souci.
      Qu’est ce que tu penses de tout cela ? Et quand est ce que tu vas montrer ton travail sur un cheval comme ça. le tout début, c’est ça qui m’intéresse. La grande majorité des sites, dvd, ne montrent que le travail abouti sur des chevaux finement dressés. jamais des bourriques dans dans le genre de mes jujus qui se barrent dès qu’elles ne sentent plus d’entrave, licol, longe ou autres attaches.
      J’ai vu que tu travaillais ta jument parmi d’autres chevaux qui broutaient tranquillement. ça n’existe pas ici. Dès que je rentre dans le pré, j’ai tout le monde sur le dos. Quand je prends un cheval tous les autres suivent et l’embêtent. Et quand je le sors pour le faire travailler dans ma carrière improvisée, soit les autres courent le long de la clôture, soit le mien est attiré vers eux (galop et trot plus soutenus dans le sens copains). faut dire que je n’ai pas beaucoup de temps de monter souvent (une fois par semaine et encore).
      Au début de chaque débourrage, je les travaille tous tous les jours, quelques fois deux fois par jour. Malgré la pluie, la neige (on est en montagne). mais une fois les trois allures obtenues, passage des barres, petits parcours d’obstacles tranquilles de 70cm. Mon travail de débourrage est fini et les proprios récupèrent leurs bêtes. En général ils n’en font rien. Et monte une fois par mois au grand maximum. et jamais l’automne ou l’hiver. Tous les ans ils me les redonnent pour que je recommence presque à 0. Je ne suis pas pro. je fais ça pour dépanner.
      J’ai appris à débourrer en débourrant ma jument TF sortie de course à 2 ans. Avec l’aide de l’éthologue citée ci-dessus, sur deux jours. J’ai appris un tas de trucs en deux séances seulement. mais là, je me sens à la limite de mes connaissances. Je vais essayer de persévérer. J’espère ne pas faire d’erreur.
      Merci de ton aide si jamais tu lis ces lignes.

      Publié le 1 octobre 2014 à 09:03
      • Bonjour dang,

        effectivement, ta situation n’est pas simple. Malheureusement, je ne vois pas vraiment comment te venir en aide, et surtout, je n’ai que ma jument de 21 ans sous la main, pas de jeune.

        La seule chose que je puisse dire, c’est qu’il faut encore et toujours de la patience, avancer à tâtons pour trouver une solution qui soit valable pour un cheval en particulier. Essayer de chercher pourquoi ta jument refuse de donner les pieds. Tu parles de ta crainte d’une éventuelle douleur à l’épaule droite, c’est une piste ! Fais-la voir par un vétérinaire et/ou un ostéopathe pour commencer.

        Je ne saurais mieux te conseiller. Je te souhaite bonne chance pour la suite avec cette jument 😉 .

        Publié le 2 octobre 2014 à 14:17
  16. Si je puis me permettre, j’aimerais répondre à dang.

    J’ai eu à faire à un jeune cheval ayant toujours vécu au pré avec très peu de contact avec l’homme. Cela a été très difficile de l’approcher et de lui faire accepter le simple contact de ma main sur sa peau. Inutile d’essayer de toucher les membres et particulièrement les postérieurs au risque de me prendre un coup de pied. J’ai donc rusé à l’aide d’une badine qui m’a permis de me tenir hors de danger tout en lui touchant les postérieurs. Puis lorsque j’ai pu lui toucher les membres avec mes mains il a fallu lui apprendre à donner son pied sans taper. Une seconde ruse m’a permis de garder des distances avec ses postérieurs. Une longe passée autour du pâturon m’a permis de lui apprendre à donner son pied malgré ses tentatives de fuite, de tomber ou de taper. Une fois qu’il a compris la simplicité de ma demande j’ai pu prendre ses pieds sans l’aide de la longe.

    Il me semble que vous n’êtes pas assez efficace dans vos demandes et ce serait la raison pour laquelle vous mettez autant de temps. Je vous explique le principe que j’utilise :
    Pour ce qui est de la prise du pied si le cheval s’appuie il faut rendre la demande suffisamment inconfortable pour que le cheval ait l’idée de chercher une solution pour enlever cet inconfort. Ici la bonne réponse est de donner le pied. Relâchez immédiatement et récompensez.
    Ensuite lorsque la prise de pied est comprise on passe à l’immobilité.
    Demandez le pied et ne le relâchez que lorsque vous obtenez quelques secondes d’immobilité. C’est le principe de finir sur quelque chose de bien mais cela correspond aussi au principe de confort et d’inconfort. Le confort récompense la bonne action cela donne donc :
    – Je demande le pied = inconfort
    – Le cheval s’appuie, se couche, bouge mais je continue à garder le pied ou je le reprends immédiatement = toujours de l’inconfort
    – Le cheval arrête de s’opposer, je relâche le pied = confort

    Surtout n’oubliez pas de toujours finir sur quelque chose de bien ! J’espère que cela vous aidera 😉
    Alexandrine Articles récents…L’équitation : un chemin initiatiqueMy Profile

    Publié le 2 octobre 2014 à 19:13
    • Merci Alexandrine pour le partage de ton expérience avec ce jeune cheval et tous ces conseils, en espérant que cela aidera dang 😉 .

      Publié le 3 octobre 2014 à 09:58
  17. choukyi

    Hello !!
    Je suis tombé sur ton poste et peut être tu pourrais m’aider !
    J’ai acheté un réformé pur sang de 4 ans en septembre, il est devenu très caractériel, très agressif… Mais la n’est pas la question lorsque je veux lui faire les pieds: une catastrophe !!!! Il jette ses postérieures sur les côtés (oui oui il vise) il a pourtant vu un osteo et rien à signaler… Et les antérieurs au début pas de soucis il donnait parfaitement les antérieurs seulement et depuis 3 semaines des qu’on lui prend le pied il le jette en avant et le jette par terre…. Je ne sais pas quoi faire vraiment…j’ai essayé déjà ta méthode mais rien…

    Merci à toi pour ta réponse !

    Publié le 5 novembre 2014 à 21:32
    • Effectivement, c’est dangereux et problématique ! Avec de tels chevaux, il faut vraiment y aller doucement.

      Commencer par pouvoir le toucher partout dans la détente, et le récompenser. Puis passer plus de temps sur les jambes, et vraiment ne pas hésiter à féliciter chaudement le moindre signe de décontraction de la part du cheval. Il doit avant tout pouvoir accepter un contact sur le membre. Commencer vers l’épaule (ou plus loin si nécessaire), puis descendre au fur à mesure qu’il accepte le contact.

      Enfin, ne jamais lui prendre la jambe de force, mais l’inviter à donner le pied de lui-même. Avec la main au niveau du pli du genou, on va effleurer le poil de façon à le chatouiller. S’il lève le pied, c’est une bonne réponse, on stoppe, et on félicite (ou récompense). Pour les postérieurs, pour plus de sécurité, il vaut mieux utiliser un stick ou badine, plutôt que la main, dans un premier temps.
      Une fois que le cheval accepte de lever le pied, il faut qu’il le tienne ainsi. Il faut donc qu’il comprenne qu’il doit garder le contact avec la main. Puis au fur et à mesure, on va glisser la main vers le paturon, pour finir par le saisir.

      L’idée, c’est vraiment d’y aller très progressivement ! Et surtout ne pas l’empêcher de reposer le pied s’il en a envie. C’est ainsi que certains chevaux peuvent devenir violent et viser (comme tu le dis pour ton cheval) la personne qui tente de retenir ce pied, et à terme, la personne qui se dirige juste vers le pied.

      J’espère que cette réponse pourra vous aider toi et ton cheval 😉 .

      Publié le 9 novembre 2014 à 12:02
  18. patricia

    J’ai une jolie comtoise de 17 ans, très intelligente, elle a tendance à essayer de diriger les opérations. Après avoir vérifier qu’elle n’avait aucun bobo, j’ai cherché comment lui faire accepter de donner les pieds. Ben j’ai craqué sur les bonbons (pour chevaux, bien sûr ) elle a vite compris : un pied : un bonbon et progressivement elle me laisse son pied de plus en plus longtemps. J’alterne maintenant les félicitations et caresses avec les bonbons. Je vous assure que c’est une victoire car un pied de comtois : ça fait pas rire.

    Publié le 18 septembre 2015 à 21:00
    • La force du renforcement positif !
      Merci pour ce témoignage 🙂 .

      Publié le 4 octobre 2015 à 20:46
  19. coralie

    Je vais tester avec Zorro ^^

    Publié le 7 novembre 2015 à 09:50
    • Je ne savais pas que tu avais soucis pour qu’il donne les pieds. Tu me donneras des nouvelles 🙂 .

      Publié le 7 novembre 2015 à 11:29
  20. vanille

    Coucou à toi ! Mon cheval de 4 ans connait tout ça. Il sait ce que je lui demande, mais je pense qu’il se fou de moi ! Il mets tout son poids exprès sur la jambe que je désire soulever. Et après avoir insister pendant 15 minutes minimum il me donne sa jambe mais dès qu’il en a marre que je lui cure le sabot (même pas 30 secondes) il le repose de lui meme et puis impossible de le reprendre. Par contre ceux arrières aucun soucis il les donnent de lui meme ! C’est ça que je ne comprend pas :/

    Publié le 17 novembre 2015 à 14:30
    • Peut-être a-t-il une douleur qui fait que pour les antérieurs il lui est difficile de donner les pieds et refuse catégoriquement ? Il appréhende la douleur et refuse. Ou bien une mauvaise expérience par le passé.

      Publié le 5 décembre 2015 à 19:18